Maaf

Depuis l’avènement des déremboursements massifs de la sécurité sociale et les changements du cadre légal entourant les assurances santé, on assiste à un véritable raz de marée de ces types de contrats. Tous les assureurs s’y mettent, y compris ceux dont le sujet n’était pas forcément la spécialité il y a encore 10 ans. Dans ce flou artistique, il est parfois très compliqué de trouver le contrat adéquat, celui qui nous convient parfaitement. Et ce d’autant que les assureurs sont passés maîtres dans l’art de nous vendre leurs produits comme étant forcément le numéro 1 sur la place. Mais bien entendu, tous ne peuvent pas être numéro 1. Regardons ce qu’il en est avec le contrat d’assurance santé de la MAAF.

↓ La meilleure manière de comparer : faire un devis gratuit ↓

Historique de la MAAF.

La MAAF est une mutuelle d’assurance, qui a bâti son modèle sur celui de la Maif. Au départ d’ailleurs, c’est bien la Maif qui a aidé les militants de la MAAF à créer la nouvelle mutuelle, en 1950. Et dans un premier temps, la MAAF a suivi le même chemin que la Maif, en s’intéressant avant tout à l’assurance auto. Il est toujours préférable de bien maîtriser un secteur d’activité avant de se lancer dans un autre.

C’est ainsi que la MAAF a attendu 10 ans après sa création pour faire tomber l’un des trois « A » d’origine. Un triple A ferait la joie de n’importe quel assureur aujourd’hui. Mais à l’époque, ce « A » de plus signifiait Automobile. Et, la MAAF cherchant logiquement à se diversifier, elle a ôté un A. Voilà pourquoi la Mutuelle d’assurance automobile artisanale de France est devenue simplement la Mutuelle d’assurance artisanale de France. Depuis 2003, la MAAF intègre la Covéa, groupe créé cette année là et regroupant la MAAF, la GMF et les MMA.

 

L’assurance santé MAAF.

Comme c’est le cas pour chacune de nos simulations, nous effectuons un devis avec une famille définie et des critères précis. Notre famille est constituée d’un homme de 40 ans en 2017, de son épouse de 37 ans et de leurs enfants de 15 et 12 ans. Ces gens ont des besoins de couverture santé assez importants en optique et dentaire. Voilà pourquoi nous cherchons toujours des garanties de niveau 3 sur 4.

Et à la MAAF, il sera difficile de calibrer réellement ce niveau 3 sur 4, compte tenu du fait que l’assureur compte tenu du fait que l’assureur compte 5 niveaux de garantie… Néanmoins, nous avons essayé de nous rapprocher au plus près des garanties des assureurs concurrents. Pour que vous puissiez en juger par vous-même, nous avons d’ailleurs laissé les tarifs et les garanties affichés pour les niveaux 3 et 4 sur les 5 que compte la MAAF.

Avant d’obtenir ces résultats, nous aurons du en passer par le fameux formulaire de gestion commerciale. Vous savez, celui où l’on vous demande de laisser vos coordonnées complètes alors que vous ne demandez qu’un tarif. On ne voit pas en quoi le fait de connaître votre numéro de téléphone peut faciliter la tarification du produit ou du service souhaité. Par contre on imagine très bien les nombreux appels téléphoniques que nous recevrons le soir après 19 h 00. Mais puisqu’il faut en passer par là…

 

Les tarifs.

Comme vous pouvez le constater sur le document affiché, nous avons donc laissé les deux formules de niveau 3 et 4. Notre vérité doit se situer entre ces deux niveaux. Et la souplesse du produit doit nous permettre d’ajuster certaines garanties au niveau supérieur ou inférieur selon nos besoins. Et voici donc les tarifs :

  • Pour une complémentaire santé de niveau 3, soit, la formule Vivamix, il nous en coûtera 2 142 € à l’année ;
  • Pour une complémentaire santé de niveau 4, et sa formule Vivamax, le prix fait un bond et monte à 3 199 € l’année…

Dans les deux cas, le tarif est élevé. Bien plus élevé que le tarif du mentor de la MAAF qu’est la Maif et qui reste une référence pour ce comparatif. De surcroît, rien ne nous garantit que la formule de niveau 3 nous offre les prestations répondant à nos besoins. 2 142 € est donc le prix minimum et sans doute pas satisfaisant. Quant au pris de niveau 4, il dépasse les tarifs du GAN et atteint presque les sommets de la MACIF

↓ Faites la comparaison : demandez un devis gratuit ↓

tarification Maaf

Les garanties.

Côté garanties, la MAAF nous offre un tableau synthétique, permettant ainsi la comparaison entre les différents niveaux de garanties. C’estclair et ça permet de mieux se situer. Nous reverrons avec précision, en fonction des niveaux, quels sont les assureurs les mieux placés sur l’optique et le dentaire dans une page dédiée. Mais prenons de simples exemples qui permettent de situer le niveau d’un contrat.

Par exemple, en niveau 3, nous sommes limités à seulement 2 séances d’ostéopathie par an, à 25 € de prise en charge par séance. En niveau 4, on passe à 35 € la séance. C’est encore un peu léger, mais plus conforme à nos attentes. Pour l’optique et le dentaire, idem, le niveau 4 nous convient mieux, même si la prise en charge des lentilles reste elle aussi légère avec 140 € par an. Et l’on constate que le niveau de remboursement augmente avec la fidélité. Nous vous laissons consulter le document ci-joint.

 tarification Maaf

L’optique, le dentaire et l’audition.

Dans ce secteur, la MAAF propose une gamme de garanties pour le moins déséquilibrée. Si l’optique est particulièrement bien prise en charge, ce n’est pas le cas des soins dentaires, et encore moins des prothèses auditives. Ici, il convient de faire un distinguo entre les prises en charge chez les enfants de moins de 16 ans (orthodontie par exemple) oui ceux de moins de 10 ans (prothèses auditives, notamment), et les adultes. Mais dans tous les cas, la MAAF ne se montre pas à la hauteur de sa communication. Si vous souhaitez plus de détails sur ces sujets, nous avons justement réalisé quelques études, basées sur des cas précis, en prenant en compte à chaque fois, et pour chaque cas, les montants remboursés par l’assurance maladie.

à titre d’information, la MAAF se situe très loin de la MAIF ou du GAN sur le dentaire et l’audition. Le choix de tout placer sur l’optique et de plus ou moins délaisser les deux autres postes pourrait se comprendre si le montant des cotisations était plus bas. Mais, à un montant aussi élevé, il est impensable de ne pas se voir indemnisé ses oins dentaires mieux que cela. Au final, le rapport entre les prises en charge et la cotisation est beaucoup trop importante pour faire de la complémentaire santé de la MAAF un produit intéressant, du moins sur les soins dentaires et les prothèses auditives.

↓ Pour avoir un comparatif personnalisé : faites un devis gratuit ↓

illustration mutuelle tensiomètre

Les services complémentaires.

Sachez qu’outre le bonus fidélité, la MAAF vus octroie également un « bonus en vue ». Si le premier bonus s’obtient après deux années civiles complètes passées à la MAAF, le second répond à deux critères. D’abord, il permet d’obtenir un forfait lunettes supplémentaire, mais à deux conditions, donc. La première, c’est que ces lunettes doivent être achetées dans le réseau partenaire. La seconde, c’est qu’il faut d’abord avoir passé 3 années sans achat de lunettes… Avec deux enfants qui nécessitent des corrections et un père qui approche la presbytie, attendre 3 ans, ce n’est pas gagné. Autant dire que ce bonus là, il y a peu de chance que nous le voyions un jour.

Autre chose, une remise de 7 % peut être consentie sur le tarif pour les familles. 7 % pour le conjoint et 7 pour les enfants de moins de 25 ans. C’est toujours bon à prendre. Surtout vu le prix de base. L’autre point, c’est l’assistance à domicile en cas d’hospitalisation d’au moins 3 jours ou d’immobilisation à domicile d’au moins 6 jours. On a vu d’autres assureurs qui n’attendaient qu’une seule journée d’hospitalisation pour intervenir à ce niveau. Et de surcroît, il est précisé ici que l’un comme l’autre doivent être des imprévus, et que l’assistance est soumise à plafonnement…

A part cela, on trouve un site internet d’aide à l’automédication, un autre pour l’aide à la nutrition et un encouragement ludique à stopper le tabac. Du classique, mais sans grand engagement…

 

Conclusion.

Si la MAAF est largement inspirée de la Maif, elle a du perdre sa philosophie en route. Les prix sont très élevés, les montants d’indemnisation pas toujours en rapport avec le niveau de garantie payé et l’assistance plafonnée. Sans compter les appels téléphoniques que nous allons sans doute recevoir à de multiples reprises après avoir effectué cette simulation. Au final, on s’attendait à mieux. Vraiment. C’est d’autant plus dommageable que le produit semble souple. Mais, à l’instar du GAN, il faut croire que souplesse rime avec richesse. Il faut avoir les moyens de s’assurer chez ces assureurs. Les prix semblent tellement élevés que l’on peut même se demander s’il ne vaut mieux pas se contenter de la sécurité sociale et payer le reste de notre poche. Car entre les faibles remboursements et le montant des cotisations annuelles, on ne doit pas y gagner grand-chose. A 3 000 € l’année, il est sans doute préférable d’économiser et de payer nos soins dentaires nous-mêmes.

 

La meilleure manière de savoir : Demandez un devis et comparez