Matmut

Les assurances santé, ou complémentaires santé, sont aujourd’hui devenues plus importantes que jamais auparavant. Et pour cause… La libéralisation rampante du secteur de la santé pousse les assurés sociaux que nous sommes à souscrire à une complémentaire afin d’être certain que nous serons bien couverts lors de nos dépenses de santé. C’est donc un véritable boom économique que vivent les compagnies d’assurances, toutes engagées dans un marché fortement concurrentiel qui concerne les 66 millions de français. Il nous semblait donc important de faire un tour d’horizon des compagnies et des mutuelles d’assurances sur ce sujet. Aujourd’hui, zoom sur la Matmut.

↓ La meilleure manière de comparer : faire un devis gratuit ↓

Historique de la Matmut.

A l’instar de la Macif, la Matmut est une mutuelle d’assurance assez jeune. Fondée en 1961 à la suite d’une assemblée générale constitutive, elle obtient son agrément l’année suivante et débute, comme bon nombre des assureurs sur le marché, par des contrats d’assurance automobile. La Matmut, Mutuelle d’Assurance des Travailleurs Mutualistes, attendra 1997 pour passer le cap des 2 000 000 de sociétaires. Mais la complémentaire de santé dont nous allons parler sur cette page n’est née, quant à elle, qu’en 2010, justement à la suite des changements de législation.

En 2009, la Matmut, la Macif et la Maif s’associent au sein d’une société de groupe d’assurance mutuelle, la SFEREN, mais les discussions achoppent sur différents points. Et la SFEREN verra d’abord la Maif quitter l’union, puis les deux autres définitivement abandonner l’idée d’une fusion des groupes en 2016. Dès lors, chacun regagne son pré carré et développe une stratégie différente. Dans les faits, sachez que la complémentaire santé n’est pas le point fort de la Matmut, bien plus concentrée sur l’assurance auto, puisque le nombre de contrats d’assurance santé excède tout juste les 100 000 quand les contrats d’assurances auto approchent les 2 500 000 !

 

L’assurance santé de la Matmut.

Pour entrer dans le vif du sujet et connaître un peu mieux l’assurance santé de la Matmut, nous allons reprendre notre couple avec deux enfants de 15 et 12 ans.  C’est ce qui nous permettra d’établir le comparatif le plus proche possible de la réalité entre les différentes compagnies et mutuelles d’assurance. Rappelons que M ; est né en 1977 et Mme en 1980. A titre d’informations préalables, la Matmut nous demande d’indiquer les dates de naissance et le code postal du lieu d’habitation.

Sachez déjà que la Matmut propose deux contrats bien distincts de complémentaire. En l’occurrence, le contrat baptisé Matmut Santé Essentiel ne retient que les remboursements de base, comme les frais d’hospitalisation et les soins dentaires. D’autres frais peuvent se voir également remboursés sous conditions. On parle des consultations ou de la pharmacie. A première vue, ça paraît un peu léger. Mais ça peut suffire à un jeune seul et pas encore trop préoccupé par les problèmes de santé.

Comme à l’accoutumée, sur les 4 niveaux de garantie présents, nous opterons pour le niveau 3. Ce qui nous permettra d’effectuer des comparaisons, tant au niveau du prix que des garanties, entre les différentes compagnies et mutuelles d’assurance santé.

 

Les tarifs.

Après les différentes réponses que nous avons formulées aux questions posées par le site de la Matmut, le résultat tombe. Notre assurance santé à la Matmut pour un niveau de garantie « 3 » nous coûtera 1 896 € par an. Si nous reprenons nos trois anciens collègues de la SFEREN, la Matmut est un peu moins chère que la Maif (2 058 € par an), mais reste bien moins onéreuse que la Macif (3 257 € par an). Petite précision toutefois, toute la famille n’est pas au niveau 3. Les enfants ne semblent avoir besoin que du niveau 2.

Ajoutons quelques précisions. Tout d’abord, ce prix ne comprend pas la protection hospitalière. La protection hospitalière, c’est le versement d’une indemnité journalière en cas de dépenses imprévues liées à une hospitalisation. Si nous intégrons ce coût à une valeur médiane de 35 € par jour d’hospitalisation, le prix grimpe à près de 2 026 € par an.

Chose intéressante, la Matmut nous permet dans cette formule de bénéficier d’une enveloppe de 250 € annuelle pour un « gros pépin », quel qu’il soit. De surcroît, les forfaits augmentent chaque année avec la fidélité au contrat. Autre détail, mais qui peut avoir son importance au final, les prélèvements mensuels se font sans frais supplémentaires.

↓ Faites la comparaison : demandez un devis gratuit ↓

Les garanties.

Côté garanties, la Matmut ne cache rien, et laisse apparaître une philosophie différente de l’approche habituelle des mutuelles d’assurance. Ici, deux tableaux de garantie se distinguent. L’un est à destination des adultes et l’autre, à destination des enfants. On comprend désormais mieux pourquoi nos enfants ne pouvaient pas monter au-delà de ce fameux niveau 2. Ce que l’on note chez les adultes, c’est le remboursement automatique des dépistages visuels et auditifs, quel que soit le niveau de garantie.

Idem pour tout ce qui est lié à la volonté d’arrêter le tabac. Qu’il s’agisse des patchs, des consultations, de l’acupuncture ou encore de l’hypnose. Mais attention toutefois, ces remboursements ne peuvent dépasser un certain montant annuel. Pour notre garantie de niveau 3, ce montant est fixé à 100 € par an. Et il est à partager entre les consultations anti-tabac, les consultations de médecine douce, diététiciens et psychologues, la contraception non remboursée par la sécurité sociale, et les fameux dépistages. De fait, ce qui semblait intéressant nous semble d’un coup plus limité.

Concernant les enfants, le nombre de garantie est plus léger. Par exemple, il semble que ces derniers ne puissent bénéficier d’une visite chez l’ostéopathe qui soit remboursée par l’assurance santé. Dommage, car c’est souvent à l’adolescence que les problèmes osseux se rencontrent. A part cela, les écarts de remboursement ne sont pas énormes entre les deux niveaux, mis à part peut-être sur le dentaire. Quoiqu’il en soit, l’idée est plutôt bonne de séparer les garanties adultes de celles des enfants.

L’optique, le dentaire et l’audition.

Certes, la Matmut n’est pas chère, mais la Matmut est également assez limitée dans ses remboursements sur ces postes qui génèrent pourtant le plus de dépenses de soin dans les familles. Et, comme vous pourrez le lire par vous même sur les pages que nous avons dédié à l’ophtalmologie, aux soins dentaires et aux prothèses auditives, la Matmut est loin d’être la complémentaire santé la plus efficace. Alors certes, payer une cotisation moindre est intéressant, mais si cette cotisation ne nous permet pas un bon remboursement de nos frais de santé, à quoi bon ? Encore une fois, ce qui prime dans le choix d’une mutuelle, c’est l’arbitrage. Ou, en langage plus néolibéral, quel investissement pour quel retour ? Et il paraît aujourd’hui impossible de faire l’économie de ce type de calcul.

↓ Pour avoir un comparatif personnalisé : faites un devis gratuit ↓

Les services complémentaires.

On l’a abordé un peu plus haut, mais la protection hospitalière peut s’avérer être un excellent complément en cas d’hospitalisation imprévue. Il faut souvent faire face à de nombreuses dépenses supplémentaires, voire à des jours de congé sans solde pour s’occuper d’un enfant par exemple. Certes, on aurait préféré une garantie assistance déjà prévue dans le contrat, plutôt qu’une somme d’argent délivrée en indemnité journalière. Mais apparemment, ce n’est pas le choix de la Matmut.

Sachez également que le forfait « gros pépin » augmente de 25 € par an jusqu’à la quatrième année de fidélité à la Matmut. Que vous soyez adultes ou enfants. Bien entendu, le tiers payant est possible partout où la Matmut est agrémentée, c’est-à-dire presque partout. Autre détail ; si vous avez plus de 55 ans et que vous n’avez pas d’enfants à assurer, vous pouvez intégrer vos petits enfants sur votre assurance santé. Une aide qui peut se révéler efficace pour certaines familles.

Les remboursements augmentent avec la fidélité à la mutuelle, et vous ne souffrez d’aucun délai de carence, ce qui très positif.

matmut - tarification

Conclusion.

La vision de la Matmut, quoique très jeune dans la complémentaire santé, est assez large. Certaines idées sont novatrices. Ce qu’on lui reprocherait ? Pas forcément le prix, qui reste dans une moyenne convenable, voire très bonne, mais plutôt cette manie de vouloir faire entrer les gens dans des cases. Des formules sont explicitement construites en fonction de l’âge ; enfants, 18-27 ans, 28-54 ans et 55 ans et plus. Une gamme de formule pour les célibataires ou couples sans enfants, une autre pour les célibataires ou couples avec enfants…

Non pas que la chose soit compliquée, non. Au contraire même. La Matmut a le mérite d’être claire. Et c’est une excellente chose. Mais quid d’une possibilité d’établir son assurance santé à la carte ? Est-il possible de choisir un niveau 1 dans une catégorie de garantie et un niveau 4 ailleurs ? A priori non. Et c’est bien dommage. Si nous avions une critique principale à faire, ce serait sur ce point précis. Bien entendu, l’autre critique est liée aux remboursements et prises en charge sur les secteurs les plus onéreux pour les souscripteurs. Et force est de constater que le dentaire, l’optique et l’audition ne semblent pas encore être les priorité de la Matmut, au contraire d’assureurs plus aguerris dans le domaine, comme la Maif, le GAN, Groupama ou encore  GMF. On ne devient assureur santé en claquant des doigts.

La meilleure manière de savoir : Demandez un devis et comparez

Nous essayons de toujours vous aider du mieux possible dans l’estimation de votre budget. Mais il est important que vous vous rappeliez que chaque cas est unique : la seule manière de connaître exactement ce que vous coûtera votre mutuelle, c’est de demander un devis.
C’est pourquoi nous vous proposons de passer par notre générateur de devis. C’est entièrement gratuit, sans engagement et ça ne dure que 5 minutes. Cela vous permettra d’obtenir 3 devis complètement personnalisés. Bref c’est parfait pour connaître précisément votre futur budget mutuelle. Alors pourquoi ne pas essayer ?