Mutuelle individuelle : comment bien choisir sa complémentaire santé ?

Au départ, le but de la mise en place du régime général de la sécurité sociale, en 1946 et sous l’égide d’Ambroise Croizat, c’était de pouvoir couvrir le maximum des dépenses de santé des français ne pouvant jouir d’un régime de sécurité sociale particulier. Le temps passant et le capitalisme prenant de plus en plus de place, les déremboursements se sont faits toujours plus importants. Dès la fin des années 60 avec la vague sur l’optique et le dentaire, puis, plus sournoisement au gré de lois passées années après années sur différents postes, tantôt liés à l’hospitalisation, tantôt aux médicaments, tantôt aux traitements spécifiques.

Dans ces conditions, il devient primordial de souscrire à une mutuelle individuelle. Pour pouvoir faire face aux dépenses sanitaires dont nous avons tous besoins à un moment ou à un autre de notre vie. Et, compte tenu des choix politiques et économiques qui se dessinent pour les années à venir, il y a fort à parier que ces complémentaires santé prendront de plus en plus de poids dans nos vies quotidiennes. De surcroît, et dans un modèle qui court vers le modèle Anglo-Saxon du chacun pour soi, la prépondérance d’une complémentaire santé se fait forcément de plus en plus sentir au fur et à mesure de notre avancée en âge.

↓ La meilleure manière de comparer : faire un devis gratuit ↓

Bien se couvrir.

Bien se prémunir maintenant peut nous éviter quelques désagréments lorsque nous serons plus vieux. C’est pourquoi le choix d’une mutuelle individuelle réclame patience et assurance, analyse et décryptage, clarification des produits vendus et  arbitrage sain et serein. Notre démarche est donc de vous faciliter la tâche, mais également de vous aider dans votre réflexion. Si les campagnes de publicité de chacun des assureurs font d’eux le meilleur à tous les niveaux, il est important de ne pas se limiter à leurs simples communications, mais de bien aller fouiller dans leurs garanties et dans leurs marges.

mutuelle individuelleAinsi, il est d’ailleurs intéressant de faire la distinction entre deux modèles d’assureurs ; les compagnies d’un côté et les mutuelles de l’autre. Une compagnie d’assurance comme Axa ou Allianz, est une entreprise, comme une autre, qui cherche avant tout le profit et redistribue ses bénéfices à ses actionnaires sous forme de dividendes. Une mutuelle est formée de sociétaires. Un sociétaire, une voix au conseil d’administration. C’est vraiment là l’essence de la coopération. Au final, la façon que nous avons de consommer, y compris notre complémentaire santé, peut avoir un réel impact sur le monde que nous voulons construire pour nous.

Bien entendu, on peut comprendre que ce critère de choix ne soit pas le plus important au vu des ressources de plus en maigres dont nous bénéficions aujourd’hui, alors même que les tarifs des complémentaires santé ne devraient cesser de grimper dans les années qui viennent. Il est alors d’autant plus important de bien faire son choix maintenant, avant l’envolée programmée du coût des cotisations. Pourquoi ? Parce que pratiquement tous les assureurs, compagnies ou mutuelles, font bénéficier leurs souscripteurs d’avantages liés à la fidélité. En somme, soit vous voyez vos cotisations diminuer année après année, soit, et c’est le cas le plus fréquent, les remboursements augmentent avec le temps qui passe.

 

La prime à la fidélité.

Il est effectivement relativement courant de voir un assureur offrir une forme de « surremboursement » la deuxième, puis la troisième, voire la quatrième année de contrat. Autrement dit, pour être certain d’être bien couvert en 2020, il faut souscrire aujourd’hui. Mais si ces éléments peuvent servir de critères secondaires lors du choix d’une mutuelle individuelle, il semble qu’ils ne soient pas forcément prépondérants au moment d’effectuer son choix. Alors, comment bien choisir sa complémentaire santé nous direz-vous ?

Comparaison n’est pas raison dit l’adage. Pourtant, nous sommes bien forcés de comparer les différents contrats pour savoir ce qu’ils ont dans le ventre. Comment évaluer un contrat s’il est impossible de l’étalonner par rapport à un autre contrat ? En d’autres termes, qui, sur le marché, rembourse le mieux pour le moins cher ? Grande question en vérité, car au final, très peu d’assureurs usent des mêmes logiques pour promouvoir leurs contrats. Les niveaux de garantie ne sont pas équivalents d’une mutuelle individuelle à l’autre. La MAIF et la MATMUT limitent leurs prises en charge sur les dépassements d’honoraires quand les compagnies comme Axa et Allianz dépassent parfois allègrement les 300 % de la base sécu.

Et la chose s’entend à tous les échelons et sur tous les postes. Par exemple, si certains ont tout à fait saisi l’enjeu de santé que représentent les audioprothèses, d’autres restent très légers sur la question. On a vu par exemple sur la mutuelle senior que la chose est totalement absente des garantie du GAN. De surcroît, vous constaterez que certains contrats s’expriment en pourcentage du taux de remboursement de la base de la sécurité sociale, quand d’autres préfèrent parler directement de forfaits en Euros. La MAIF, sur l’optique, allie même les deux par exemple.

↓ Faites la comparaison : demandez un devis gratuit ↓

illustration mutuelle conseillère

Comment décrypter une mutuelle individuelle ?

Dès lors, il peut devenir difficile de lire un contrat et d’effectuer une vraie comparaison. Comme si ce flou restait intentionnellement entretenu. D’autre part, il est un calcul qui reste intéressant à faire. Ne pensez pas que le plus haut niveau de garantie soit forcément le plus intéressant pour vous. Si au niveau 2, votre mutuelle individuelle vous rembourse un forfait de 150 € par paire de lunettes pour une cotisation de 60 € par mois, il n’est pas dit que qu’un remboursement à 250 € la paire de lunettes au niveau 3, pour 80 € par mois soit plus avantageux. En effet, l’écart de remboursement ne comble pas l’écart de cotisation sur l’année. Vous gagnez 100 € d’un côté pour perdre 240 € de l’autre… à méditer donc. Et à calculer surtout. C’est ce que l’on appelle faire un arbitrage.

Dès lors, tout ce qui doit vous importer, c’est que votre mutuelle individuelle réponde à vos besoins réels sans plomber votre budget mensuel. Tout le problème est bien là. Et ce n’est pas une surprise. Le tout est donc d’anticiper ses futurs besoins et de sentir l’évolution du marché des assurances santé. Comme on l’a déjà dit plus haut, les coûts vont augmenter dans les années à venir, et les déremboursements vont aller croissants. Si bien que dans quelques années, les honoraires des médecins, à l’hôpital comme ailleurs, ne seront plus aussi bien pris en charge.

La première chose à verrouiller est  donc le dépassement d’honoraires. Pour maintenant, en cas de souci nécessitant une hospitalisation, et surtout pour demain, quand les remboursements continueront de baisser, que les assurances des médecins continueront de grimper, et donc que leurs honoraires suivront le même chemin pour compenser. Dès que vous avez choisi votre montant de remboursement des dépassements d’honoraires, attelez-vous aux postes spécifiques, comme l’optique, le dentaire et l’audition. Tout ce qui touche à nos sens.

remboursement soins dentaires

Ne penser qu’à vos besoins réels.

Et là, c’est en fonction de vos besoins réels et de l’arbitrage que vous saurez faire, que vous pourrez choisir en conscience votre mutuelle individuelle. Inutile donc de chercher des hauteurs de remboursement qui ne vous serviront jamais. Préférez préserver votre budget que de payer des cotisations incongrues. D’autre part, vous verrez sur les pages de ce site que nous nous sommes concentrés sur ces différents points, poste par poste, afin de vous aider à déterminer quels sont les assureurs qui indemnisent le mieux sur l’optique, sur les frais hospitaliers, sur le dentaire et sur l’audition.

Voilà pourquoi nous ne détaillons pas sur cette page tous les contrats des différents assureurs. Et l’autre raison de ce choix tient également au fait qu’une complémentaire santé ne sera pas facturée au même prix, même pour les mêmes garanties, pour une personne de 25 ans et une personne de 45 ans. De même d’ailleurs, sachez que les tarifs évoluent également en fonction des régions de France. Le but de ce texte est donc de vous inciter à prendre votre temps lorsque vous devez choisir où vous engager. Parce que la résiliation n’est pas aussi simple et aisée que l’on pourrait vous le signifier.

↓ Pour avoir un comparatif personnalisé : faites un devis gratuit ↓

Conclusion.

Choisir sa mutuelle individuelle revient donc à opter pour le sens que l’on donne à sa vie, aussi bien à court qu’à moyen ou long terme. Rester fidèle à sa complémentaire santé, c’est s’assurer d’une meilleure protection année après année, et choisir un modèle de société dans lequel on souhaite évoluer. Ne serait-ce que pour ces raisons, il est important de savoir prendre son temps, et ne pas se précipiter sur la première fausse bonne occasion qui se présente. Sur des considérations plus terre à terre, pensez surtout à vos besoins réels, à vous protéger des coups durs éventuels, et à améliorer votre santé, parce que vous n’en n’avez qu’une. Ne plombez pas votre budget et effectuez vos calculs de façon à être certain que ce que vous gagnez d’un côté, vous ne le perdez pas de l’autre dans un trop payé de cotisations.

Pour le reste, si vous souhaitez savoir comment se comportent les différents assureurs que nous avons sélectionnés sur ce site dans les différents postes, nous vous donnons rendez-vous sur les pages spécifiques créées à cet effet. Vous retrouverez ainsi Groupama, le GAN, la MAAF, la MAIF, la MATMUT, la MACIF, Axa, Allianz et la GMF, passés au crible sur l’optique, le dentaire, l’hospitalisation et l’auditif. Bonne lecture, bonne recherche et bonne mutuelle individuelle…

 

La meilleure manière de connaître votre budget : demander des devis

Nous essayons de toujours vous aider du mieux possible dans l’estimation de votre budget. Mais il est important que vous vous rappeliez que chaque chantier est unique : la seule manière de connaître exactement votre budget, c’est de demander un devis.
C’est pourquoi nous vous proposons de passer par notre générateur de devis. C’est entièrement gratuit et sans engagement. Ça ne dure que 5 minutes et vous obtenez trois devis de professionnels locaux. Bref c’est parfait pour connaître précisément le coût de vos travaux. Alors pourquoi ne pas essayer ?