Notre avis sur MMA

Le marché des complémentaires santé semble être en perpétuelle croissance.

Il faut dire que les déremboursements de la Sécurité Sociale aide bien les assureurs à gonfler leur chiffre d’affaire.

Plus le système de santé français se délite, et plus les entreprises privées sauront s’engouffrer dans la place qui leur est offerte.

Alors que dans la passé, l’assurance santé de la Sécurité Sociale pouvait se suffire à elle-même (hormis peut-être en ce qui concerne l’optique et le dentaire, surtout depuis la fin des années 60), il n’est presque plus possible aujourd’hui de sortir consulter sans sa mutuelle.

Désormais, la concurrence entre les différents opérateurs du marché se fait rude et féroce. Voyons donc ce que proposent les MMA.

↓ La meilleure manière de comparer : faire un devis gratuit ↓

Historique des MMA.

L’histoire des MMA débute au Mans, dans la Sarthe.

Au départ, c’est un avocat (qui deviendra maire et député par la suite, Louis Basse, qui décide de créer une assurance mutualiste contre les incendies d’immeubles. Et ça, ça se passe en 1828.

14 ans plus tard, il poursuit son œuvre en construisant sur la même base une autre société mutuelle pour garantir les biens mobiliers. Mais ces deux mutuelles, bien que pleinement satisfaisantes, ne peuvent tout garantir.

Ainsi, en 1883, Jean Marie Lelièvre cherche comment protéger ses dossiers et actes notariés de l’incendie.

Ne trouvant personne pour répondre à sa demande, il décide de créer lui-même une nouvelle mutuelle, la Mutuelle Générale Française Accidents.

Un an après, les trois entités font front commun, en partageant leurs administrateurs. Et puis il y aura le développement de nos sociétés modernes.

En 1898, la loi instaure la responsabilité du patron en cas d’accident du travail. Un nouveau marché s’ouvre pour la Mutuelle Générale Française.

Puis, en 1917, c’est l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) qui cherche à donner une réponse aux problèmes de circulation routière. Après, ce sera l’assurance-vie qui se verra développée.

Et au final, en 1920, toutes ces mutuelles signent un pacte de non agression commun. Un pacte qui s’étendra encore, puisqu’en 1922, le groupe de Mutuelles du Mans naît.

Au sortir de la guerre, les compagnies d’assurance sont nationalisées, et l’objectif du texte de loi est très clair, et pourrait encore faire réfléchir maintenant : « Soustraire l’industrie de l’assurance aux influences financières et restituer à l’assurance son véritable caractère de service public ».

En 1969, l’assurance maladie devenant obligatoire, le groupe réimplante des bureaux et poursuit son développement. Mais il faudra attendre 1987 pour que l’entité les Mutuelles du Mans Assurances, telle qu’on la connaît aujourd’hui naisse définitivement.

Au début des années 2000, les MMA rachèteront Winterthur et intègreront Covéa, avec la MAAF. Puis c’est Azur-GMF qui entrera à son tour dans la SGAM, avant que les MMA et Azur ne fusionnent.

Depuis 2011, les MMA, la GMF et la MAAF sont réunies sous une même direction de la Covéa, nommée Covéa Santé et Prévoyance.

↓ Faites la comparaison : demandez un devis gratuit ↓

L’assurance santé MMA.

Comme nous en avons pris l’habitude, nous allons désormais passer aux simulations, le but étant de comparer les garanties des différents contrats que proposent mutuelles et compagnies d’assurance.

Nous repartons donc avec notre famille à la recherche de la formule qui nous convient le mieux chez les MMA. Pour rappel, M. à 40 ans en 2017, Mme en a 37, et les deux enfants sont nés en 2002 et 2005. Précisons également que nous demandons une couverture moyenne haute en règle générale, avec des garanties approfondies sur l’optique.

Et, dès le départ, tout semble bien s’annoncer.

En effet, dès la page d’accueil du site, les MMA nous dirigent tout droit sur les simulations disponibles. Bien entendu, nous plongeons sur celle de l’assurance santé.

Après quelques brefs remplissages de champs, nous obtenons notre résultat. Les MMA nous conseillent une couverture Vitale de niveau 3 ou 4 ou une couverture essentielle de niveau 3. Tiens donc… Il y aurait plusieurs couvertures différentes, intégrant chacune différents niveaux… Allons donc voir d’un peu plus près.

Effectivement, en fouillant un peu sur le site des MMA, nous découvrons que l’assureur du Mans dispose de six contrats différents, avec plusieurs niveaux de garantie au sein de chacun d’entre eux.

De façon à vous faire gagner du temps en recherche sur le site, voici ces six contrats :

  • Le contrat santé Confort, qui cible particulièrement les couples actifs, comprenant la prise en charge à la fois de l’automédication, des médecines douces, des dépassements d’honoraires, etc ;
  • Le contrat santé Famille, bien évidemment plus adapté aux familles, et notamment aux enfants ;
  • Le contrat santé Senior, conçu exclusivement pour les plus de 55 ans. Et nous y reviendrons dans notre page sur le sujet ;
  • Le contrat santé Essentielle, à destination des jeunes couples sans enfant et des personnes seules ;
  • Le contrat santé Vitale, principalement axé sur l’hospitalisation, et présenté comme étant peu onéreux ;
  • Le contrat santé Double Effet, qui permet de récupérer jusqu’à 50 % de sa cotisation annuelle en cas d’utilisation très faible de sa complémentaire santé.

Bien sûr, on aime le fait que les MMA sachent différencier les besoins des différentes structures du foyer.

Mais alors, une question nous vient subitement. Nous avons réalisé notre simulation en précisant que nous étions une famille avec deux parents actifs, et que nous souhaitions accentuer l’effort sur les remboursements optiques.

Comment se fait-il que la proposition du logiciel des MMA nous suggère de souscrire des contrats prévus pour personnes seules ou des couples sans enfant, en appuyant avant tout l’effort d’indemnisation sur l’hospitalisation ? Bug ou incohérence ?

Nous reprenons donc notre démarche à zéro, et recommençons les simulations, pour enfin pouvoir voir à quoi ressemble une étude sur la formule Famille.

Mais il paraît impossible d’atteindre le niveau 3 de cette formule. Ce qui est un pue gênant, car à la lecture des garanties, c’est celle qui nous intéressait.

Les tarifs.

De fait, nous ne savons pas sur quelle étude nous fixer pour évaluer l’assurance santé des MMA. Mais voici les différents résultats obtenus :

  • En Vitale niveau 3, le prix annuel est de 1 231,33 € ;
  • En Vitale niveau 4, nous passons à 1 525,30 € par an ;
  • En Essentielle niveau 3, le prix grimpe à 2 391,53 € ;
  • En Famille niveau 2, le coût annuel est de 1 768,18 €
  • Enfin, en Confort niveau 3, on passe à 2 688,35 €…

Comme vous le constatez, difficile de se faire une opinion.

Et, si d’autres assureurs nous permettent de compare les différents niveaux de chaque formule en termes de coûts annuels, ce n’est pas le cas chez MMA.

Un coup dur pour la transparence, d’autant que nous n’avons aucun moyen de connaître le coût exact de la formule qui nous intéresse vraiment, à moins de joindre l’agence qui nous est conseillée en bas de la page.

Pour que vous puissiez vous faire votre propre opinion, nous vous avons photographié les tarifs délivrés par les MMA ainsi que les garanties complètes des études, et des 4 niveaux de garanti dans la formule Famille comme dans la formule Confort.

↓ Pour avoir un comparatif personnalisé : faites un devis gratuit ↓

Les garanties.

Forcément, là, ça coince aussi.

Difficile d’effectuer une comparaison avec d’autres compagnies et mutuelles, puisque nous ne sommes pas parvenus à obtenir la simulation que nous recherchions.

Mais après avoir essayé de nombreuses possibilités, il se trouve que certains niveaux de garanties ne sont pas accessibles. Dommage.

Malgré tout, ce qui se rapproche le plus de ce que nous recherchons est la formule Confort de niveau 3, à un prix très élevé.

Certes, moins cher que le GAN et la Macif, mais déjà bien supérieur au tarif de Groupama, et bien loin de la GMF, pourtant associée au sein de la même Société Générale d’Assurances Mutuelles (SGAM).

Nous nous baserons donc sur cette copie pour effectuer nos différentes comparaisons spécifiques au sein des pages relatives à l’audition, l’hospitalisation, l’optique et les soins dentaires.

Toutefois, il faut reconnaître un point très positif chez les MMA ; pour chaque étude, l’assureur nous donne des exemples de remboursements, afin que nous puissions voir la différence concrète entre deux simulations comparées.

Et c’est bien grâce à ce genre de calculs que nous pouvons effectivement constater qu’une formule Famille de niveau 2 ne peut absolument pas nous convenir.

La Vitale de niveau 4, moins chère, est même plus avantageuse dans bien des cas. Nous vous laissons juger par vous-mêmes.

Les services complémentaires.

Parmi ses services, vous trouverez bien évidemment le tiers payant, l’assistance, la télétransmission et tous les services de base

Garanties de la formule Confort

Garanties de la formule familiale

accompagnant une assurance santé. S

achez également que dans certaines formules, la fidélité a du bon, puisque certains remboursements peuvent se trouver majorés de 25 % au bout de trois ans. A ne pas négliger.

Autre point intéressant, les MMA vous proposent un lexique dans chacun des contrats qu’ils vous soumettent.

Lorsque vous avez réalisé une simulation, cliquez sur le lien vers les conditions générales du contrat correspondant, tout en bas de l’étude.

Dans le document PDF qui s’ouvrira, vous pourrez lire toutes les définitions précises de chaque terme et mode de calcul employé.

Le top au niveau pédagogie.

De surcroît, on note aussi que, contrairement à AG2R La Mondiale, il n’est pas nécessaire de souscrire une option complémentaire pour voir ses frais d’automédication ou de vaccination remboursés.

Conclusion.

Dans l’ensemble, on aime bien le travail réalisé par les MMA. C’est simple, rapide et facile d’accès.

De surcroît, tout y est très bien détaillé, et ce n’est pas un luxe tant les termes peuvent parfois entretenir la confusion.

La seule chose que l’on reproche, c’est que la profusion de formules disponibles, bien que très utile de prime abord, rend le tout un peu flou. Difficile de savoir quelle es la bonne formule.

Et le doute s’instille quand la simulation donnée ne semble pas correspondre à nos besoins réels.

D’autre part, on constate de gros écarts de prix d’une formule à l’autre, voire d’un niveau de garantie à l’autre, sans que l’on sache exactement ce qui pourrait justifier un tel écart.

Mais on vous en dit plus dans les pages spécifiques, dans lesquelles nous comparons le reste à charge sur les point clés de chaque mutuelle ; optique, dentaire, hospitalisation, audition.

 

La meilleure manière de savoir : Demandez un devis et comparez

Nous essayons de toujours vous aider du mieux possible dans l’estimation de votre budget. Mais il est important que vous vous rappeliez que chaque cas est unique : la seule manière de connaître exactement ce que vous coûtera votre mutuelle, c’est de demander un devis.
C’est pourquoi nous vous proposons de passer par notre générateur de devis. C’est entièrement gratuit, sans engagement et ça ne dure que 5 minutes. Cela vous permettra d’obtenir 3 devis complètement personnalisés. Bref c’est parfait pour connaître précisément votre futur budget mutuelle. Alors pourquoi ne pas essayer ?