Ophtalmologie : quelle mutuelle est la plus adaptée ?

Sur les différentes pages de ce site, nous avons abordé plusieurs sujets et mis différents assureurs face à leurs  concurrents directs en matière de complémentaire santé. Comme vous le constaterez en lisant ces pages, il est souvent très complexe d’établir une réelle comparaison. Tout simplement parce que les assureurs usent de différentes terminologies lorsqu’ils parlent de remboursements. L’heure est donc venue de nous atteler aux détails de ces remboursements. Notamment sur l’ophtalmologie.

Il ne sera pas question ici d’arbitrage. Nous vous laisserons les effectuer vous-même. Pour deux raisons principales ; d’abord parce que le montant des cotisations varie en fonction de l’âge, et ensuite parce que ce montant évolue également en fonction votre zone géographique. Vous comprendrez donc qu’il est impossible pour nous de prendre en compte toutes les configurations possibles, même en ne parlant que d’un seul poste de dépense de santé.

Je Compare Les Devis – Mutuelle Santé

Que rembourse la Sécurité sociale ?

ophtalmologieComme vous l’avez déjà vu ou entendu à de multiples reprises, les compagnies et les mutuelles d’assurance s’expriment parfois en pourcentage et parfois en forfait. Avant d’aller plus loin et d’être en mesure de vous délivrer le vainqueur en terme de prise en charge sur l’ ophtalmologie, il convient donc d’abord de savoir ce que rembourse réellement la sécurité sociale en la matière. Le but final de l’exercice est donc de déterminer quel sera votre reste à charge une fois que votre mutuelle santé aura complété les remboursements de la sécurité sociale.

Nous prendrons ici le cas des lunettes, complètes, à verres simples et à verres complexes, pour les moins de 18 ans et les plus de 18 ans. Notez que l’on sépare la monture des verres. Voici donc quels sont les remboursements de la sécurité sociale sur lesquels nous allons pouvoir nous appuyer pour comparer les remboursements des mutuelles santé. Bien entendu, pour plus de simplicité, nous restons sur le régime général, qui concerne 80 % des Français.

 

Les montures des lunettes.

La base des tarifs de remboursement de la sécurité sociale sont déterminés et précis. Ils sont les mêmes pour tout le monde (sauf régimes spéciaux). Voici donc ces chiffres concernant les lunettes. Pour une personne de moins de 18 ans, la base de remboursement de la sécu est de 60 % d’un tarif de base fixé à 30,49 €, soit 18,29 €. Le complément sera versé par votre complémentaire santé.

Pour les plus de 18 ans, le tarif de base pris en charge est seulement de 2,84 €. A 60 %, cela fait donc 1,70 €. Ne comptez donc pas sur la sécurité sociale pour vous aider à y voir plus clair… Malheureusement.

 

Les verres des lunettes.

Ici, les choses sont équivalentes, quoique légèrement plus complexes. Non pas dans le calcul, mais dans le barème. En fait, le remboursement est toujours de 60 % de la base de remboursement fixée, mais les différentes affections visuelles entrent dans des barèmes. Vous pouvez d’ailleurs avoir accès à tous ces barèmes sur le site AMELI. Voici ce barème :ophtalmologie

  • (1) Pour un verre blanc simple foyer d’une sphère de -6 à +6, la base de remboursement est fixée à 12,04 € par verre. Vous pouvez donc prétendre à 60 % de 12,04 € par verre, soit 7,22 € ;
  • (2) Pour un verre blanc simple foyer d’une sphère de -6,25 à -10 (ou de +6,25 à +10), la base est de 26,68 €, ce qui vous donne 16,08 € de remboursé par la sécurité sociale ;
  • (3) Pour une sphère hors zone de -10 à +10, comptez une base de 44,97 €, soit 26,98 € ;
  • (4) Pour un cylindre inférieur ou égal à +4 et une sphère allant de -6 à +6, la base est de 14,94 €, soit 8,96 € ;
  • (5) Pour un cylindre inférieur ou égal à +4 et une sphère hors zone allant de -6 à +6, comptez une base de 36,28 €, soit 21,77 € ;
  • (6) Pour un cylindre supérieur ou égal à +4 et une sphère allant de -6 à +6, comptez une base de 27,90 €, soit 16,74 € ;
  • (7) Pour un cylindre supérieur ou égal à +4 et une sphère hors zone allant de -6 à +6, la base est de 46,50 €, soit 27,90 € ;
  • (8) Pour un verre multifocal ou progressif de sphère allant de -4 à +4, le tarif de base est de 39,18 €, soit 23,51 € ;
  • (9) Pour un verre multifocal ou progressif de sphère hors zone allant de -4 à +4, le tarif de base est de 43,30 €, soit 25,98 € ;
  • (10) Pour un verre multifocal ou progressif de sphère allant de -8 à +8, le tarif de base est de 43,60 €, soit 26,16 € ;
  • (11) Pour un verre multifocal ou progressif de sphère hors zone allant de -8 à +8, le tarif de base est de 66,62 €, soit 39,97 € ;

 

Notez que ces tarifs sont ceux valables pour les enfants de moins de 18 ans. Pour les adultes, les remboursements sont bien plus faibles, comme nous le verrons juste en dessus. Petite précision. Sachez que lorsque votre enfant à moins de 6 ans, et que son affection évolue, plusieurs paires peuvent être remboursées par année, par la sécurité sociale. Pas par la mutuelle. En effet, en règle générale, les mutuelles acceptent des remboursements tous les deux ans…

En ce qui concerne les adultes, le barème suit la même logique. Nous ne reprendrons donc pas tous le détail, mais simplement les chiffres. Suivez les numéros :

  • (1) base de remboursement (BR) 2,29 €, soit 1,37 € ;
  • (2) BR 4,12 €, soit 2,47 € ;
  • (3) BR 7,62 €, soit 4,57 € ;
  • (4) BR 3,66 € soit 2,20 € ;
  • (5) BR 6,86 €, soit 4,12 € ;
  • (6) BR 6,25 €, soit 3,75 € ;
  • (7) BR 9,45 €, soit 5,67 € ;
  • (8) BR 7,32 €, soit 4,39 € ;
  • (9) BR 10,82 €, soit 6,49 € ;
  • (10) BR 10,37 €, soit 6,22 € ;
  • (11) BR 24,54 €, soit 14,72 €.

Notez qu’il est possible de se faire rembourser une à plusieurs paires de lunettes par an si toutefois l’affection évoluait. Et maintenant que cette base est posée, nous allons pouvoir y voir plus clair dans les remboursements des différents assureurs. Alors, selon vous, qui rembourse le mieux sur l’ ophtalmologie ?

Autre point qui intéresse certains d’entre nous, le remboursement des lentilles de contact. Quelques soit l’affection présente parmi celles-ci :

  • Astigmatisme irrégulier ;
  • Myopie égale ou supérieure à 8 dioptries ;
  • Strabisme accomodatif ;
  • Aphakie ;
  • Anisométropie à 3 dioptries ;
  • Kératocône,

La base de remboursement de la sécurité sociale (sur prescription médicale) est de 39,48 €, toujours à 60 %. Ce qui nous donne un remboursement de 23,69 € par la sécurité sociale.

Simuler Mes Devis – Mutuelle Santé

Les remboursements des différents assureurs sur l’ophtalmologie.

Dans cette partie, nous allons donc reprendre les garanties des différents assureurs que nous avons passés à la moulinette sur ce site, et nous livrer à quelques calculs. Ainsi, pour chacun d’eux et chaque niveau de garantie, vous saurez qui est le plus efficace. Commençons donc par ordre alphabétique.

 

Axa

ophtalmologieContrairement à ce qu’il se passe pour d’autres assureurs, Axa ne nous donne pas l’accès à tous ses niveaux de garanties. Nous sommes donc forcés de nous limiter à l’un d’entre eux, du moins en ce qui concerne les détails des remboursements. Car si vous regardez de près les brochures d’Axa, vous verrez toujours le montant de remboursement exprimé de la façon suivante : « jusqu’à … € sur les lunettes. » Ce « jusqu’à » fait toute la différence et l’offre que nous avons dans le détail nous en dit plus.

Sur l’offre Modulango 150 % par exemple, il est bien précisé que vous pouvez vous faire rembourser jusqu’à 350 € par paire de lunette. Mais avec les restrictions suivantes :

  • Une paire tous les deux ans prises en charge, sauf en cas d’évolution de l’affection ou pour les moins de 18 ans ;
  • Une monture limitée à 150 € ;
  • Un remboursement progressif allant de 160 € les premières et deuxièmes années à 350 € dès la quatrième année de souscription et suivantes ;
  • Chez les membres du réseau partenaire d’Axa.

Donc, dans les faits, si vous devez passer par votre opticien, le forfait maximum pris en charge par Axa sera de 240 € sur ce niveau de garantie Modulango 150 %. Notons que le plus haut niveau de garantie chez Axa promet une prise en charge aux frais réels, mais seulement au sein du réseau partenaire Itelis. En ce qui concerne les lentilles, du plus bas au plus haut niveau de garantie, vous pouvez vous les faire rembourser à hauteur de 50 € à 200 €, même si ces dernières ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale. Mais encore faut-il qu’elles soient prescrites par un médecin.

Effectuons désormais un petit calcul en partant sur la base suivante ; des lunettes à correction simple avec une monture de qualité en titane (et non en plastique) et des verres amincis à fort indice. Nous partons donc sur une monture à prix moyen de 90 € et un verre à 140 €. Ce qui nous fait un total de 370 € pour une bonne paire de lunettes. Axa fonctionnant exclusivement au forfait, on y ajoute donc le remboursement de la sécurité sociale. La première année chez Axa, dans la formule Modulango 150 % sans passer par un professionnel du réseau prescrit par l’assureur, et pour une affection de type (5) chez un adulte, votre reste à charge sera de 370 € – (4,12 € X 2) – 1,70 € (part sécu monture) – 120 € = 240,06 €. Si vous décidez d’attendre la quatrième année et que vous optez pour un professionnel du réseau Itelis, votre reste à charge sera alors de 370 € – (4,12 € X 2) – 1,70 € – 350 € = 10,06 €.

Voilà donc un écart de prix conséquent pour le même niveau de garantie, selon que vous attendez le moment propice et que vous choisissez le bon professionnel. Côté lentilles de contact, pas besoin d’attendre la quatrième année, les 200 € sont disponibles tous les ans dès la formule Modulango 150 %.

 

Allianz

Un peu à la manière d’Axa, Allianz ne nous permet pas de consulter tout le détail de toutes ses garanties. Malgré tout, sur le tarif que nous avions réalisé pour les besoins du décryptage par assureur, nous avions du choisir une garantie optique et dentaire de niveau 4. Appuyons-nous sur ceci pour évaluer le niveau de remboursement en optique d’Allianz. Comme c’est le cas chez Axa, le remboursement de la monture est plafonné à 150 €. Et les mêmes conditions s’appliquent sur les restrictions :

  • Une paire tous les deux ans sauf pour les enfants ou en cas d’évolution de l’affection chez les adultes ;ophtalmologie
  • Un remboursement progressif, allant de 180 € la première année à 240 € dès la troisième année et les suivantes ;
  • Un remboursement progressif sur les mêmes montants pour les lentilles de contact ;
  • Un réseau partenaire (Santéclair) faisant bénéficier d’un avantage moindre.

Dans les faits, Allianz est donc moins restrictif que son concurrent direct chez les compagnies d’assurance. Mais il semble également moins généreux dans le remboursement, même lorsque l’on reste fidèle. Reprenons donc notre petit calcul.

Notre équipement en verres simples coûte toujours 370 €. Et notre affection reste au niveau (5), selon le déroulé de la sécurité sociale que nous avons noté plus haut. Dans ces conditions, la première année, et pour un adulte, le reste à charge chez Allianz sera de 370 € – (4,12 € X 2) – 1,70 € – 180 € = 180,06 €. Si l’on opte pour la fidélité et que l’on attend la troisième ou la quatrième année pour faire faire nos lunettes, en passant parle réseau Santéclair, notre reste à charge passe donc à 370 € – (4,12 € X 2)- 1,70 € – 240 € – (25 € X 2) (bonus par verre correcteur) = 70,06 €.

On note donc qu’Allianz est plus généreux la première année du contrat. Mais le programme de fidélité, et surtout, la moindre générosité du réseau partenaire font qu’Allianz devient moins généreux au fil du temps. D’autre part, le même schéma s’applique pour les lentilles de contact, qu’elles soient acceptées ou refusées par la sécurité sociale. Ce qui a moins d’incidence, surtout si vous devez porter des lentilles mensuelles, dont le coût annuel excède rarement 180 €. Notez toutefois qu’Allianz plafonne le remboursement optique (lentilles de contact + lunettes) à 380 € la première année, pour aller jusqu’à 440 € dès la troisième année de contrat. Pour finir, rappelons que le niveau de garantie sur la base duquel nous avons effectué ces calculs est un niveau 4, soit supérieur à celui d’Axa, sur le papier. Mais seulement sur le papier…

 

GAN

Ici, nous avons accès au détail de tous les niveaux de garantie, ce qui facilite grandement la tâche. L’avantage, c’est que ce détail nous permet de constater les différences qui sont faites entre les remboursements pour les enfants et ceux prévus pour les adultes. Le GAN adapte donc ses prises en charge en fonction des coûts réels. Et c’est une bonne nouvelle. De plus, l’accès à tous ces détails, visibles par ailleurs sur la page consacrée au GAN, nous permet de constater les différences entre deux niveaux de garantie.

Le GAN développe donc 5 niveaux de garantie, et sépare le remboursement de la monture du remboursement des verres. Ainsi, il est possible de mesurer la hauteur des remboursements en fonction du niveau de garantie. Par exemple, une monture pour adultes sera prise en charge à 50 € au niveau 3, à 120 € au niveau 4 et au plafond de 150 € au niveau 5. Pour les corrections simples, la prise en charge des verres suit la même logique, passant donc de 50 € pour les deux verres à 60 € en niveau 5.

Mais la grande différence, la GAN la fait avec son réseau de partenaire. En effet, si vous optez pour un partenaire du GAN, les verres sont intégralement pris en charge par l’assureur (hors traitement des verres). Et la logique suit le même chemin pour les lentilles de contact, adultes ou enfants. Ces dernières sont remboursées entre 80 € et 140 € hors réseau partenaire du niveau 3 au 5, et entre 100 et 160 € au sein du réseau partenaire, toujours entre le niveau 3 et le niveau 5.

Calons nous donc sur le niveau intermédiaire (niveau 4) et reprenons notre calcul, toujours avec nos lunettes à 370 €, avec, rappelons-le, 90 € pour la monture et 140 € par verre. Hors réseau partenaire, nous aurons donc un reste à charge comme suit : 370 € – (4,12 € X 2) – 1,70 € – 88,30 € (le prix de notre monture moins la prise en charge sécu de 1,70 €) – 55 € (pour les deux verres) = 216,76 €. Ça fait beaucoup. Mais, si nous optons pour un membre du réseau partenaire de la GAN, et compte tenu du fait que nos verres ne nécessitent pas de traitements (les traitements font parfois doubler le prix des verres), on obtient le reste à charge suivant : 370 € – (4,12 € X2) – 1,70 € – 88,30 € (prix de notre monture) – 280 € (prise en charge intégrale de nos verres = 2 X 140 €) = 0 €. Et ceci est valable dès le niveau 3 de garantie. Inutile donc d’aller chercher plus loin si les partenaires de la GAN nous donnent satisfaction.

Dès lors, même une cotisation légèrement plus élevée peut s’entendre. Mais réalisez tout de même un arbitrage en fonction de votre montant de cotisation. De plus, pour les personnes qui auraient besoin de verres traités, la donne n’est forcément plus la même. Quoiqu’il en soit, pour une bonne couverture sur l’ophtalmologie, nous ne sommes pas obligé de souscrire à un haut niveau de garantie à la GAN. C’est plutôt rassurant, surtout quand on sait qu’il est possible de moduler sa mutuelle par poste. Pour des verres simples, un niveau 3 suffit donc sur le poste ophtalmologie.

 

GMF

Nous aurons moins de détails à la GMF et devront nous limiter à un niveau de garantie, en l’occurrence, le niveau 3, qui est semblable à ce que nous avons testé jusqu’ici chez les autres assureurs. La GMF fonctionne également au forfait, comme presque tout le monde, mais inclut des réserves complémentaires. En effet, s’il n’est pas mentionné de tarifs spéciaux spécial partenaires, ni même de bonus à la fidélité, les remboursements sont limités durant les 6 premiers mois. Ainsi, 2 verres à correction simple ne seront remboursés que 130 € pendant les six premiers mois d’adhésion, au lieu de 230 € pour le reste du contrat.

ophtalmologieLa démarche est identique pour les montures. Elles sont remboursées à hauteur de 70 € dans le cadre général. Mais le remboursement est minoré à 40 € pour les six premiers mois. On note également que les lentilles de contact sont, quant à elles, remboursées à concurrence de 200 € par an. Petite précision en ce qui concerne les lunettes, il va de soi que les remboursements sont valables tous les deux ans, sauf pour les enfants ou en cas d’évolution de l’affection chez l’adulte. De fait, sur la base de ces informations, nous pouvons reprendre nos calculs.

Notre reste à charge est donc de 370 € – (4,12 € X 2) (part sécu verres) – 1,70 € – 70 € (remboursement max monture) –  230 € (pour les deux verres) = 60,06 €. Au regard de ce que nous avons vu jusqu’ici en dehors des réseaux partenaires, et compte tenu du prix de la cotisation annuelle de la GMF, parmi les plus bas, il apparaît que la complémentaire santé de l’assureur représente un très bon compromis. En effet, 60 € de reste à charge sur des lunettes à 370 € pour un niveau 3 de garantie, on a déjà vu bien pire. D’autant que les lentilles de contact ne sont soumises à aucune contrainte (si ce n’est la prescription médicale) et le niveau de prise en charge est tout à fait raisonnable, à concurrence de 200 € par an. L’ ophtalmologie est donc bien couverte à la GMF.

D’autre part, si vous devez vous rendre sur le site de la GMF, vous noterez la pédagogie de l’assureur qui délivre des exemples de reste à charge en fonction des postes et des niveaux de garantie. De quoi simplifier drastiquement l’accès à la complémentaire santé. Bravo.

 

Groupama

Chez Groupama, on retrouve un fonctionnement déjà vu sur cette page. En effet, il ressemble énormément à celui du GAN déjà exploré plus haut. Rien de surprenant là dedans, puisque le GAN est la propriété de Groupama depuis 1998. La logique est donc la même. Nous avons accès au détail de plusieurs niveaux de garantie et à une différence importante de prise en charge selon que l’on décide de passer par un opticien lambda ou par le réseau Sévéane, partenaire de Groupama. De même, la différenciation est faite entre les remboursements adultes et enfants, et ils sont adaptés en fonction des coûts réels.

Comme c’était le cas pour le GAN, nous pouvons voir les différences entre le niveau 3 de garantie et le niveau 5. Mais, si le fonctionnement est bine le même, cela s’arrête là. Les prix des cotisations diffèrent, de même que les montants pris en charge. Il ne nous reste donc plus qu’à calculer qui de la maison mère ou de la filiale rembourse le mieux l’ophtalmologie. Comme chez de nombreux concurrents, le remplacement des lunettes est pris en charge tous les deux ans, sauf pour les moins de 18 ans et pour les adultes chez qui l’affection visuelle évoluerait.

Chez Groupama, la monture est prise en charge de 95 € au plafond généralement constaté de 150 €, selon que l’on choisisse le niveau 3 ou le niveau 5 de garantie. En ce qui concerne les verres, le barème ressemble fort à celui du GAN, avec une prise en charge de 50 € à 60 € du niveau 3 au niveau 5, pour les deux verres. Au final, voici ce que donne le calcul si vous optez pour un opticien hors réseau Sévéane, pour une garantie intermédiaire de niveau 4. 370 € – (4,12 € X 2) – 1,70 € – 88,30 € (prix de la monture dans notre exemple, moins la prise en charge sécu de la monture à 1,70 €) – 55 € (pour nos deux verres) = 216,76 €. Soit, exactement le même prix qu’au GAN…

 

Par contre, si vous choisissez un partenaire du réseau Sévéane, le calcul devient celui-ci : 370 € – (4,12 € X 2) – 1,70 € – 88,30 € – 280 € (prise en charge totale de nos verres à deux fois 140 €) = 0 €. Au final, sur ce point, entre le GAN et Groupama, l’écart ne se fait que sur le montant de la cotisation. Au niveau des lentilles de contact, le remboursement est à peine différent puisqu’il évolue entre 95 € et 155 € au sein du réseau, entre le niveau 3 de garantie et le niveau 5, et entre 85 € et 145 € hors réseau. Conclusion, au GAN comme chez Groupama, mieux passer par le réseau partenaire pour que la complémentaire santé soit réellement efficace. Avant de signer, donc, renseignez-vous bien sur la présence près de chez vous d’un opticien membre de ce réseau.

 

MAAF

A la MAAF, nous avons directement accès au détail des 5 niveaux de garantie. Si le premier niveau ne nous intéresse pas ici car exclusivement consacré aux soins courants et forfaits hospitaliers, les 4 autres niveaux se séparent en deux. Les niveaux allant de 2 à 4 d’un côté, et le niveau 5 de l’autre. Et compte tenu des disparités, on se doute que l’écart en termes de cotisations doit se faire sentir. Pour résumer, dans le premier cas, la MAAF opère par forfait lunettes complet, monture et verres, et fonctionne comme les autres assureurs. Les lunettes sont prises en charge tous les deux ans sauf enfants et sauf évolution de l’affection chez l’adulte.

ophtalmologieVous aurez donc le choix entre la monture seule, remboursée de 100 € à 150 € selon que vous soyez aux niveaux 2, 3 ou 4, ou l’équipement complet, remboursé entre 150 €, 250 € et 400 € en suivant les mêmes niveaux de garantie. De surcroît, vous pourrez bénéficier d’un bonus de 50 € sur chacun de ces trois niveaux à condition que vous soyez restés 3 ans sans faire faire de lunettes. Bien entendu, ici aussi, si vous préférez passer par le partenaire du réseau Offreclair, vous obtiendrez un bonus, qui consiste au remboursement intégral des verres et à un forfait monture, que l’on suppose équivalent à celui mentionné plus haut.

Le niveau 5, quant à lui vous offre directement un forfait monture à 200 € et la prise en charge intégrale des verres, quel que soit votre opticien. Mais le véritable bonus du niveau 5 se situe ailleurs. En effet, à ce niveau de garantie, vous pourrez changer vos lunettes tous les ans, et non tous les deux ans. Pour les besoins de notre calcul, et afin de respecter un niveau de comparaison équivalent avec la concurrence, nous nous contenterons du niveau 3. Ainsi, le calcul des remboursements donne ceci, si nous optons pour notre opticien préféré, non membre du réseau Offreclair.

370 € – (4,12 € X 2) – 1,70 € –  250 € (prise en charge monture plus verres en niveau 3) = 110,06 €. Si nous avons été fidèles et que nous n’avons pas fait de lunettes depuis 3 ans, nous obtiendrons même le bonus MAAF de 50 €. Ce qui ramènera notre reste à charge à 60,06 €. Dans le cas où nous décidons d’opter pour un professionnel du réseau Offreclair, le calcul est un peu différent, puisqu’il intègre un forfait pour la monture limité à 100 €. Le calcul donne alors ceci : 370 € – (4,12 € X 2) – 1,70 € – 88,30 € (le prix de notre monture moins la prise en charge sécurité sociale) – 280 € (le prix de nos verres) = 0 €. Encore une fois, il est préférable de passer par les professionnels du réseau partenaire de la MAAF.

Du côté des lentilles de contact, la MAAF est bien moins généreuse que ses concurrents, en limitant la prise en charge à 100 € par an pour ce niveau 3, soit environ le prix de 3 trimestres de lentilles mensuelles jetables. Au niveau 4, ce montant passe à 140 €, et à 180 € au niveau 5.

 

MACIF

A la MACIF, comme vous le lirez sur la page correspondant à l’assureur, il est parfois compliqué d’obtenir des informations. Nous nous contenterons donc du devis que nous avons obtenu, non sans mal, pour essayer d’établir une comparaison avec ses concurrents. Comme certains de ses confères, la MACIF sépare le coût de la monture du pris des verres. Ce qui facilite la compréhension des choses. Pour information, nous prenons en référence la garantie Excellence de niveau 3, c’est-à-dire à un niveau comparable de tous les autres.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les informations ne sont pas légion sur le tableau des garanties proposées. Tout ce que nous savons, c’est que les lunettes sont remboursées tous les deux ans, et nous apprenons également qu’un bonus fidélité de 10 % sur les verres enfants et adultes est offert pendant trois ans. On ne sait pas comment l’on doit comprendre cette phrase. Vu qu’il s’agit d’un bonus de fidélité, la bonne formulation ne serait-elle pas plutôt « après trois ans » ?

Quoiqu’il en soit, les éléments en notre possession nous permettent toutefois de faire un calcul. Alors allons-y. Ici, le niveau de garantie nous permet de rembourser notre monture à concurrence de 90 € et chaque verre à concurrence de 70 € (toujours pour une correction simple). Ce qui donne ceci. 370 € – (4,12 € X 2) – 1,70 € – 88,30 € (90-1,70 pris en charge par la sécurité sociale) – (70 € X 2) = 131,76 €. Si toutefois, le bonus fidélité devait s’appliquer, il permettrait d’économiser deux fois 10 % de 70 € (une fois pour chaque verre), ce qui réduirait notre reste à charge de 14 € pour donner au final un RAC de 117,76 €.

En ce qui concerne les lentilles de contact, le remboursement annuel est de 100 ù de la base de remboursement de la sécurité sociale + 120 €, ce qui nous fait donc 39,48 € + 120 = 159,48 €. C’est une prise en charge honorable, voire intéressante. Mais à la MACIF, il ne semble pas y avoir de réseau partenaire, permettant, au choix, de faire baisser les coûts à l’achat ou d’accroître les remboursements. Au final, dans un palmarès sans partenaire affilié, la MACIF s’en tirerait moyennement, mais devient forcément peu compétitive quand on sait que le GAN et Groupama permettent d’obtenir un remboursement intégral, suivant notre calcul. Pour finir, quand on connaît le prix de la cotisation pour ce niveau de garantie, l’arbitrage final est l’un des plus mauvais.

 

MAIF

Autant la MACIF semble retenir les informations, autant la MAIF est la reine de la transparence. Ici, non seulement nous avons accès à tous les détails des garanties, mais de surcroît, il nous est facile de calculer nous-mêmes notre cotisation. Vous pourrez donc calculer votre arbitrage directement sans avoir à vous rendre en agence, et grâce aux informations disponibles sur la page MAIF de notre site, ou directement sur le site de la MAIF d’ailleurs.

La MAIF décline 5 formules sur sa complémentaire santé, et sépare, elle aussi, la monture des verres. Son système de remboursement paraît complexe, mais il est assez simple au final. Dans les faits, la MAIF rappelle simplement les 60 % de prise en charge par la sécurité sociale. Le niveau 1 de garantie mis à part (il s’agit, comme c’est le cas chez de nombreux concurrents, des garanties obligatoires de base), nous nous arrêtons donc sur les 4 niveaux suivants.ophtalmologie

Ici, les montures sont prises en charge pour des sommes allant de 30 € à 90 €, du niveau 2 au niveau 5. Pour les verres, idem, on passe de 35 € le verre au niveau 2 à 85 € le verre au niveau 5, au sein du réseau agréé. Hors réseau, ce sera entre 22,50 € et 70 € le verre. En ce qui concerne les lentilles de contact, la MAIF fait une différence entre les lentilles prises en charge et les autres. Mais ces remboursements ne débutent réellement qu’au niveau 3 de garantie. 184 €, puis 220 € et enfin 280 € pour le niveau 5. Pour l’instant, c’est bien l’assureur le plus généreux sur les lentilles de contact. Et lorsque ces dernières ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale ? Les remboursements s’échelonnent alors de 108 € à 200 €, en passant par 130 € pour le niveau 4.

D’ailleurs, ce niveau 4, c’est lui que nous allons prendre en référence pour effectuer notre calcul. Ici, la monture comme le verre sont pris en charge à 70 €, en plus des 60 % sécu, bien entendu. Ce qui nous donne : 370 € – (4,12 € X 2) – 1,70 € – 70 € (monture) – (70 € X 2) (verres) = 150,06 €. C’est un peu beaucoup pour un reste à charge. Surtout quand on sait qu’il s’agit là du tarif au sein du réseau agréé. Hors réseau, la différence n’est pas si grande, puisqu’il faudra rajouter 35 € de reste à charge. Néanmoins, la MAIF permet à ses adhérents de bénéficier de lunettes moins chères. Il se peut donc qu’au final, notre paire de lunettes chez un membre agréé ne nous coûte pas 370 €, mais peut-être 280 ou 300 €.

Quoiqu’il en soit, étant dans l’impossibilité de juger ce fait, nous sommes forcés de prendre en considération les chiffres que nous avons devant les yeux. Et à ce niveau, la MAIF nous laisse un RAC qui nous semble un peu trop élevé. Par contre, sachez que la cotisation pour ce niveau 4 de garantie est inférieure à 100 € par mois pour les 30 ans et moins. Ça pourrait vous aider à arbitrer plus facilement.

 

MATMUT

A la MATMUT, pour faire simple, on sort directement deux documents sur les garanties, un pour les enfants, l’autre pour les adultes. Les choses sont encore plus simples comme ça. Comme partout, les lunettes sont remboursées tous les deux ans par la complémentaire santé. Et comme chez de nombreux concurrents, les indemnités sur les montures sont bien séparées des indemnités pour les verres. Sur son document à destination des adultes, la MATMUT précise également que les lunettes sont remboursées tous les deux ans, sauf en cas d’évolution de l’affection.

Pour le reste, les choses sont simples et claires ; le niveau 1 de garantie regroupe toutes les garanties de base d’une complémentaire santé, y compris sur l’ ophtalmologie. C’est-à-dire que seul est pris en charge le remboursement de la sécurité sociale, à 100 % de la base toutefois. Les niveaux 2, 3 et 4 permettent donc des remboursements des montures à concurrence de respectivement 50 €, 70  € et 90 €. Pour les verres simples, comme dans le cas de notre exemple, ce sera 40 €, 55 € et 70 € le verre. En ce qui concerne les lentilles, la MATMUT n’est pas la plus généreuse, loin de là. Elle se limite à 100 % de la base de remboursement de la sécurité sociale. On comprend dès lors beaucoup mieux le montant des cotisations. Et pour les lentilles de contact non prises en charge par la sécurité sociale, les montants pris en charge sont de 30 € au niveau 2, 60 € au niveau 3 et 70 € au niveau 4 par année.

Pour calculer notre reste à charge, nous avons donc opté pour la garantie intermédiaire, de niveau 3. Et voici ce que cela donne. 370 € – (4,12 € X 2) – 1,70 € – 70 € – (55 € X 2) = 180,06 €. Là, c’est carrément très cher. A la limite, on se demande même pourquoi souscrire une complémentaire santé puisque le coût annuel de la cotisation dépasse largement ce que pourra nous rendre la mutuelle. Surtout sur deux ans. Autant payer ses lunettes directement et sans mutuelle. Bien sûr, ceci n’est valable que si vous n’avez besoin d’une complémentaire santé que pour vos soins en ophtalmologie… Mais fort heureusement (ou malheureusement d’ailleurs…), la mutuelle santé sert aussi à autre chose.

D’autre part, il ne semble pas y avoir de réseau partenaire ou agréé par la MATMUT. Pas plus que de bonus de fidélité. Le prix est sans aucun doute le moins élevé, mais les remboursements sont également les plus faibles. Comme quoi, il existe une forme de cohérence dans le tout.

↓ Pour trouver la mutuelle qui vous conviendra au mieux : faire des devis gratuits ↓

Conclusion et classement virtuel sur l’ ophtalmologie.

En conclusion, vous remarquerez à la lecture de ces calculs que ce ne sont pas toujours les mutuelles les plus abordables qui remboursent le mieux. Et surtout, que la comparaison brute ne peut pas suffire à établir un vrai classement digne de ce nom. Parce qu’il faudrait prendre en compte le coût de la cotisation réel dans notre calcul et réaliser un arbitrage. Mais, comme nous l’expliquons au tout début de cette page, ce montant de cotisation est impossible à calculer, car il faudrait pour cela prendre en compte les milliers de possibilités existantes, entre les différents âges et les différents lieux de résidence de chacun.

Malgré tout, et puisque le but de notre démarche sur cette page est d’établir un classement brut sur la qualité des remboursements et prises en charge, le voici.

 

Sur les lunettes, hors réseau de partenaire :

  • GMF ; RAC de 60,06 €ophtalmologie
  • MAAF ; RAC de 110,06 €
  • MACIF ; RAC de 131,76 €
  • Allianz ; RAC de 180,06 €
  • MATMUT ; RAC de 180,06 €
  • MAIF ; RAC de 185,06 €
  • GAN ; RAC de 216,76 €
  • Groupama ; RAC de 216,76 €
  • Axa ; RAC de 240,06 €

Avec réseau partenaire et/ou bonus de fidélité (conditions optimum) :

  • GAN ; RAC de 0 €
  • Groupama ; RAC de 0 €
  • MAAF ; RAC de 0 €
  • Axa ; RAC de 10,06 €
  • GMF ; RAC de 60,06 €
  • Allianz ; RAC de 70,06 €
  • MACIF ; RAC de 117,76 €
  • MAIF ; RAC de 150,06 €
  • MATMUT ; RAC de 180,06 €

 

Sur les lentilles de contact, montant maximum de remboursement par an, selon la garantie choisie :

  • MAIF ; 243,69 € par an
  • Allianz ; 240 € par an
  • Axa ; 200 € par an
  • GMF ; 200 € par an
  • MACIF ; 159,48 € par an
  • GAN ; 140 € par an
  • Groupama ; 110 € par an
  • MAAF ; 100 € par an
  • MATMUT ; 60 € par an

Voilà pour ces explications assorties de quelques chiffres. On espère que vous saurez vous en servir et que ceci vous aidera à déterminer quelle est la meilleure complémentaire santé pour vous en termes de prise en charge sur l’ ophtalmologie. N’hésitez pas non plus à consulter les pages respectives des différents assureurs.

La meilleure manière de connaître votre budget mutuelle: demander des devis

Nous essayons de toujours vous aider du mieux possible dans l’estimation de votre budget. Mais il est important que vous vous rappeliez que vos besoins en matière de santé sont uniques : la seule manière de connaître exactement votre budget, c’est de demander un devis.
C’est pourquoi nous vous proposons de passer par notre générateur de devis. C’est entièrement gratuit et sans engagement. Ça ne dure que 5 minutes et vous obtenez trois devis de mutuelles ou d’assurance santé. Bref, c’est parfait pour trouver la mutuelle qui vous conviendra le mieux au meilleur prix. Alors pourquoi ne pas essayer ?