Mutuelle senior : Comment faire le bon choix ?

Passé 55 ans, la perspective d’enfin pouvoir profiter de la vie et d’un temps libre amplement mérité n’efface pas les besoins de santé qui se feront de plus en plus importants. De surcroît, la pension de retraite n’est que très rarement au niveau des salaires perçus lorsque l’on travaillait. Il faut pouvoir concilier à la fois baisse de revenus et besoins de protection sanitaire croissant. Or, dans un monde basé sur l’individualisme et l’importance du capital bien plus que sur la coopération, il va de soi que les cotisations aux mutuelles santé augmentent avec le « risque ».

Autrement dit, plus vous vieillissez, et plus les assurances, quelles qu’elles soient d’ailleurs, vous coûtent plus cher. Plus vous en avez besoin, et plus il difficile pour vous de pouvoir souscrire. C’est toute la logique du capital qui s’inscrit dans cette évidence que nous avons malheureusement accepté. Ceux qui ont le plus besoin d’aide sont de plus en plus exclus. A ce compte, comment trouver ne mutuelle senior qui puisse à la fois parfaitement couvrir vos besoins sans pour autant que le montant des cotisations ne vous étouffe financièrement ?

↓ La meilleure manière de comparer : faire un devis gratuit ↓

La problématique du choix d’une mutuelle senior

Les consultations se multipliant avec l’âge (cardiologue, rhumatologue, ophtalmologue, dentiste, audioprothésiste…), il est plus qu’important de pouvoir se prémunir des coûts de santé, dans le but évident de pouvoir enfin profiter de votre temps libre. A titre indicatif, sachez qu’un couple de retraité dépense aujourd’hui en moyenne près de 200 € par mois (2 400 € par an !) pour sa mutuelle senior. Et, avec la libéralisation qui va (et qui va s’accentuer plus encore dans les 5 ans à venir), ce coût va continuer d’augmenter, les mutuelles privées prenant le pas sur la sécurité sociale. L’UFC que choisir a même effectué une étude démontrant que le montant de la mutuelle senior allait passer de 6 à 10 % du pouvoir d’achat moyen des personnes de plus de 55 ans à l’horizon 2020.

Le problème, c’est que les revenus modestes ne peuvent plus se permettre financièrement de se protéger. Et la conséquence de ce fait est dramatique ; de plus en plus de seniors renoncent finalement à souscrire une mutuelle santé. Il est donc primordial, surtout à l’approche de vos 65 ans, de remettre tout à plat. Quels sont vos besoins réels ? Et quel est votre budget ? Sur quels points devez-vous appuyer pour vous prémunir ? Cette démarche est d’autant plus importante que de nombreux assureurs refusent l’arrivée de nouveaux adhérents s’ils ont plus de 65 ans.

Sachant qu’un gros pépin physique intervient toujours sans prévenir, et que ces pépins là sont toujours plus difficiles à soigner, et donc plus coûteux, avec l’âge, il est primordial de savoir anticiper. Une mutuelle senior s’avère donc indispensable si l’on souhaite vivre pleinement sa retraite. C’est donc bien avant 65 ans que les choix sont à faire. Reste à savoir comment…

mutuelle senior choisir la meilleure

Comparer les offres

L’enjeu est donc de trouver une mutuelle senior qui puisse à la fois protéger votre santé et votre budget. Et la première étape du processus de choix passe par la compréhension des nombreuses garanties qui vous sont proposées. Il convient donc de définir des priorités. Et la première d’entre elle concerne sans équivoque les remboursements liés aux hospitalisations. Pour le reste, définissez quelles sont vos priorités. Est-ce que les soins optiques ou dentaires à haut niveau sont indispensables pour vous ? Faites le calcul entre (l’arbitrage) entre le niveau de remboursement et la cotisation. Par exemple, est-ce que cela vaut vraiment le coup d’accéder à un niveau de garantie dentaire plus élevé si celui-ci ne vous rembourse même pas la différence de cotisation ? Car la chose est tout à fait possible. Entre 90 et 120 € par mois, il vous en coûte 360 € par an ? Pour que la chose soit valable, il faudrait donc que l’écart de remboursement soit au moins de 360 € à l’année…

Sachez également, au moment du choix de mutuelle, que vous pouvez tout à fait conserver votre mutuelle de groupe. Celle que vous avez encore à quelques mois de votre retraite avec votre entreprise. La question mérite d’être posée, surtout ci votre mutuelle vous couvre bien. Mais attention toutefois. Votre mutuelle est en droit d’augmenter le tarif que vous régliez de 50 %. Et, pis encore, votre entreprise ne règlera plus 50 % de votre cotisation comme la loi l’impose lorsque vous êtes salarié. Autrement dit, vous allez vous retrouver avec une cotisation qui va tripler. A vous de voir en fonction des garanties et de votre budget donc.

Nos simulations

Comme nous l’avons fait pour les mutuelles individuelles et les mutuelles familiales, nous avons repris nos assureurs et effectué quelques simulations. Nous sommes partis du postulat suivant ; Jacques est né le 12 janvier 1953, il a donc 64 ans et est déjà retraité. Il ne souffre d’aucun problème particulier, mais souhaite se prémunir en cas d’hospitalisation. Nous partons donc avec une garantie de base à 200 % (ou plus suivant les formules) sur l’hospitalisation, afin de couvrir les dépassements d’honoraires. Et nous rajoutons une prestation qui prenne bien en charge l’optique, le dentaire et/ou l’optique.

mutuelle assurance nuage de mots

Allianz

Allianz ne propose pas de garantie dite « responsable », c’est-à-dire une garantie qui limite justement les dépassements d’honoraires à 200 % du taux de base de la sécurité sociale. Sa formule Composio de milieu de gamme nous suggère en effet une prise ne charge à 300 %, ce qui s’avère être un plus. Notamment en ce qui concerne les chirurgiens. La prestation est donc parfaite en ce qui concerne l’hospitalisation.

Pour le reste, on demande à comparer. Et c’est ce que nous allons faire. Voici donc les principaux critères que nous retenons ;

Allianz logo

  • Soins courants : prise en charge à 100 %
  • Hospitalisation : prise en charge à 300 %
  • Forfait journalier : frais réels
  • Optique, monture deux verres de correction complexe ou très complexe : 200 € tous les deux ans
  • Prothèse auditive : 300 € par an
  • Dentaire : plafond de remboursement de 800 € par an.

A noter que vous gagnez quelques avantages à vous rendre chez un praticien du réseau partenaire Santéclair, comme un bonus de 50 € sur l’optique, ou de 30 € sur chaque dent en céramique, ou des frais réels sur un appareil amovible.

Au final, l’hospitalisation est en niveau 1, le dentaire en niveau 2 et l’optique et l’auditif en niveau 3. Le tout pour un prix annuel de 83 € par mois.

↓ Faites la comparaison : demandez un devis gratuit ↓

Axa

Pour rester dans nos pré requis, à savoir un minimum de 200 % de remboursement sur les frais hospitaliers, nous sommes forcés de choisir la seconde formule proposée par Axa ; à savoir le Modulango 125 %. Il comprend le module Hospi et le module Otique + dentaire de niveau 2. La première année, le module Hospi permet le remboursement à 220 %, puis à 400 % pour les années suivantes. Et, sur le même modèle que précédemment, voici les chiffres répondant aux critères choisis :

assurance axa

  • Soins courants : prise en charge à 125 %
  • Hospitalisation : prise en charge à 220 % (puis à 400 %)
  • Forfait journalier : frais réels
  • Optique, monture deux verres de correction complexe ou très complexe : 200 € tous les deux ans (avec bonus de fidélité pouvant aller jusqu’à 350 € à partir de la 4ème année)
  • Prothèse auditive : 125 %
  • Dentaire : orthodontie allant de 280 € l’année à 550 € (avec bonus fidélité)

Comme vous le constatez, les barèmes ne sont pas forcément exprimés de la même façon. Il semble de surcroît que cette formule ne permette pas de détailler les prestations auditives. On notera la non prise en charge des cures thermales. Mais une assistance à domicile est prévue en cas de besoin. Comme chez Allianz d’ailleurs. Le tout, pour 99,55 € par mois.

GAN

L’avantage du GAN, c’est que l’on peut réellement choisir ses niveaux de garantie selon les différents secteurs qui nous intéressent. Restons donc à 200 % (mutuelle senior responsable) sur les remboursements hospitaliers et alignons nous sur les frais dentaires, optiques au audio. Et voici ce que l’on obtient :
mutuelle senior - banniere

  • Soins courants : prise en charge à 100 %
  • Hospitalisation : prise en charge à 200 %
  • Forfait journalier : frais réels
  • Optique, monture deux verres de correction complexe ou très complexe : 225 € tous les deux ans
  • Prothèse auditive : néant
  • Dentaire : orthodontie 966 € par an (part sécu comprise). Plafond de remboursement annuel des prothèses à 700 €

On notera ici l’absence de prise en charge des prothèses auditives. Surprenant. L’autre souci, c’est qu’en réalisant notre devis sur mesure, comme proposé par le GAN, nous n’obtenons pas de tarif. Nous nous fierons donc aux formules toutes faites et conseillées par l’assureur. Celles-ci ne nous satisfont pas. D’abord parce que la formule la plus basse limite les remboursements optiques, dentaires et surtout hospitaliers (150 % dans ce dernier cas), ensuite parce que la seconde formule nous fait monter les prises en charges de soins courants à des hauteurs dont nous n’avons pas besoin. Le tarif mensuel de ces deux formules étant par ailleurs assez élevé, il semble que le GAN soit tout à fait hors course. A moins que le rendez-vous en agence nous permette d’affiner plus encore notre devis. A titre d’information donc, la première formule (incomplète) tourne à 97,79 € par mois, la seconde (trop complète celle-là) nous coûte 113,61€ par mois. La vérité de ce que nous demandons doit donc se situer autour de 108 € mensuels. Ce qui est bien plus élevé que les deux assureurs que nous avons vu jusque là.

GMF

A la GMF aussi, on peut choisir ses niveaux de garantie sur un secteur indépendamment d’un autre. Nous restons donc fidèles à nos critères. Enfin presque. Parce que si nous décidons de passer au dépassement d’honoraires chirurgicaux à 200 %, c’est à dire au niveau 4, il nous devient impossible de descendre au niveau 2 en optique dentaire et soins courants. Et, comme c’est vraiment ce point qui est primordial, nous nous exécutons et regardons :

GMF logo

  • Soins courants : prise en charge à 170 %
  • Hospitalisation : prise en charge à 200 %
  • Forfait journalier : frais réels
  • Optique, monture deux verres de correction complexe ou très complexe : 280 € tous les deux ans (190 € pendant les 6 premiers mois)
  • Prothèse auditive : 170 % de la base sécu
  • Dentaire : 250 % dans la limite de 600 € par an pour les prothèses dentaires

Et forcément, comme nous n’avons finalement pas le choix, le tarif grimpe aussi, à 117, 41 € par mois. On ne l’aurait pas cru au regard des autres devis que nous avons réalisé auprès de la GMF, mais sur ce coup là, la GMF est pour l’instant le plus cher des 4.

Groupama

Chez Groupama, après le petit questionnaire, on nous propose trois formules au choix. Pour vous donner un ordre d’idée, la formule économique débute déjà à 118,09 € par mois. Ce qui fait de Groupama le plus cher des assureurs rencontrés jusque là. Mais voyons dans le détail ce qui correspond à nos attentes ;

resized groupama

  • Soins courants : prise en charge entre 130 et 150 %
  • Hospitalisation : prise en charge à 300 % (200 % pour les non CAS)
  • Forfait journalier : frais réels
  • Optique, monture deux verres de correction complexe ou très complexe : 200 € ou prise en charge intégrale des verres chez un partenaire du réseau Sévéane
  • Prothèse auditive : 500 €
  • Dentaire : 500 € dans le réseau Sévéane, et 100 % de la base sécu + 230 € pour les appareils dentaires amovibles

Notons que pour ce prix et ce niveau de garantie économique, une assistance (auxiliaire de vie et /ou aide ménagère) peut être accordée pour 18 heures dans l’année. Au final, le niveau de garantie correspond à ce que nous cherchions. Mais le prix est trop élevé. Comment est-il possible de cotiser pour près de 120 € par mois quand on dispose d’une petit retraite. Malgré tout, certains ajustements semblent possibles. Et il conviendrait sans doute de prendre rendez-vous avec un conseiller pour affiner le projet. Peut-être que certaines garanties peuvent être revues à la baisse (on pense aux soins courants), et ainsi contribuer à faire baisser l’enveloppe globale.

↓ Pour avoir un comparatif personnalisé : faites un devis gratuit ↓

MAAF

La MAAF nous propose d’entrée ses différentes formules. Nous avons bien précisé en amont que notre Jacques Simpa, testeur de mutuelles était retraité du régime général. Nous cherchons diverses solutions et finissons par obtenir ce qui semble nous convenir au mieux, en fonction de nos différents critères. Rappelons que le critère principal est toujours les 200 % de prise en charge sur les dépassements d’honoraires ;

  • Soins courants : prise en charge entre 120 et 130 %mutuelle senior - banniere
  • Hospitalisation : prise en charge à 200 %
  • Forfait journalier : frais réels
  • Optique, monture deux verres de correction complexe ou très complexe : 300 € + 50 € bonus avec le réseau partenaire Offreclair
  • Prothèse auditive : 200 € par appareil
  • Dentaire : Orthodontie à 100 % de la base sécu. Plafond de remboursement à 500 € par an

On note quelques disparités dans l’offre MAAF. En effet, avec un secteur optique dentaire en niveau 2, on se satisfait des remboursements sur les lunettes, mais on plafonne un peu vite en dentaire. Et pour atteindre les 200 % de prise en charge sur les dépassements d’honoraires, il faut monter en niveau 4 sur l’hospitalisation. Ce qui contribue à faire grimper la cotisation. De surcroît, avec un niveau 4 en hospitalisation, il est impossible de descendre sous le niveau 3 en soins courant, dans lesquels sont comprises les prises en charge auditives. Et le tarif pour tout cela est de 113,99 €, avec deux mois offerts en 2017.

MACIF

La chose toujours aussi énervante avec la MACIF, c’est qu’il faut forcément se créer un espace personnel avant même que de pouvoir accéder à une simulation en ligne. La MACIF est le seul assureur à procéder de la sorte. Et on vous avoue qui si nous ne devions pas réaliser cette étude à titre comparatif, le simple fait de devoir laisser toutes ces coordonnées personnelles nous aurait fait fuir. Il serait amusant de comparer les statistiques de simulations en ligne de la MACIF par rapport aux autres assureurs présents sur la toile…

En fait, toute la démarche de demande de devis est réellement fastidieuse et ça ne joue pas du tout en faveur de la MACIF. Et la moindre erreur de manipulation, comme le fait de fermer une fenêtre au lieu de la réduire, vous oblige à tout reprendre depuis le départ. Franchement, pour réaliser un devis sur le site de la MACIF, il faut vraiment le vouloir. Malgré tout, voici ce que nous avons pu en tirer :

resized macif

  • Soins courants : prise en charge entre 150 et 175 %
  • Hospitalisation : 225 %
  • Forfait journalier : illimité (frais réels)
  • Optique, monture deux verres de correction complexe ou très complexe : 260 €
  • Prothèse auditive : 150 % base sécu
  • Dentaire : Orthodontie à 500 € par an (250 € par semestre). Plafond de remboursement à 500 € par an la première année, 1 000 € la seconde année.

Le tout pour 104,44 € par mois. C’était long, mais nous y sommes parvenus, et au final, la MACIF s’avère moins chère ici par rapport à la concurrence que sur les mutuelles familiales. Attention, elle n’est pas la moins chère, loin de là même, mais l’écart est plus honorable ici avec les meilleures que sur les mutuelles familiales. Et au final, peut être mis à part les prothèses auditives, le bilan est plutôt positif.

MAIF

Le problème de la complémentaire santé MAIF, c’est qu’il est impossible de parvenir à nos fameux 200 % sur les dépassements d’honoraires lors d’une hospitalisation par exemple. Et c’est pourtant notre critère de base. Le plus haut proposé sur ce point est de 180 %, mais il implique de souscrire à la formule la plus élevée, et donc la plus chère. Qu’importe, puisque c’est notre base. Voici donc ce que donne le résultat :

Maif logo mutuelles

  • Soins courants : 170 %
  • Hospitalisation : 180 %
  • Forfait journalier : 18 € par jour
  • Optique, monture deux verres de correction complexe ou très complexe : 60 % de la base sécu + 90 € pour la monture et 175 € pour chaque verre
  • Prothèse auditive : 60 % de la base sécu + 800 € par appareil
  • Dentaire : Orthodontie entre 256 et 490 €. Prothèses amovibles à 70 % de la base sécu + 170 € + 15 € par dent supplémentaire.

Et même sur la formule la plus onéreuse de la MAIF, de façon à nous approcher de notre base, et avec des prestations complémentaires, la MAIF donne une leçon à nombre d’assureurs. Puisque à 64 ans, le prix de la cotisation mensuelle ne s’élève qu’à 116,25 €. Forcément, à ce prix et dans cette formule, les lunettes, le dentaire et les audioprothèses sont beaucoup mieux remboursées qu’ailleurs. Si l’on revient à un tarif intermédiaire, avec un remboursement des dépassements d’honoraires à 140 % par exemple, le tarif tombe à 82 € par mois. Et à ce prix là, les lunettes sont remboursées à 50 € pour la monture et 125 € par verre, toujours en plus des 60 % de la base sécu. Ce qui revient malgré tout à un remboursement 300 € par lunettes en plus de la base sécu. C’est déjà bien mieux que la plupart des assureurs que nous avons vu ici.

MATMUT

À la MATMUT, on nous propose directement un tarif 55 ans et plus, plus adaptée aux besoins réels des seniors. Une vraie mutuelle senior en somme. Mais là encore, pour obtenir la prise en charge de dépassements d’honoraires en hospitalisation, il faut aller chercher la formule la plus haute et donc la plus chère :

  • Soins courants : prise en charge entre 150 et 200 %
  • Hospitalisation : 200 %mutuelle senior - banniere
  • Forfait journalier : frais réels
  • Optique, monture deux verres de correction complexe ou très complexe : 90 € la monture + 165 € par verre
  • Prothèse auditive : 200 % base sécu
  • Dentaire : Prothèses amovibles à 350 % de la base sécu. Plafond global annuel à 600 € la première année, 1 200 € la deuxième et 1 500 € la troisième et les suivantes.

Ce niveau 4 (le plus haut) des garanties MATMUT nous entraîne à un tarif mensuel de 121,51 € par mois, là où le niveau 3 tombe à 86,24 €, avec une prise en charge des dépassements d’honoraires en hospitalisation de 150 % de la base sécu. A vous de choisir.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, et compte tenu des différences dans la mise en place des garanties, il est très compliqué d’évaluer les complémentaires santé les unes par rapport aux autres. La comparaison est toujours difficilement complète. Et l’effectuer en prenant comme seul critère le coût est forcément une erreur. Là où certaines calculent en forfait, d’autres comptent en pourcentages. Là où certaines remboursent très bien l’optique dès le niveau 2, il faut aller chercher le niveau 4 chez d’autres.

Il est donc primordial que vous définissiez parfaitement quels sont vos besoins. Puis, que vus définissiez un budget max. Enfin, vous devez faire le calcul entre le remboursement, le reste à charge et le montant de la cotisation. Il est clair que si vos besoins sont limités, blindez les dépassements d’honoraires avant tout, surtout en cas d’hospitalisation. Mais si vous devez consulter l’ophtalmo, le dentiste et l’audioprothésiste, alors allez voir plus haut. Toujours en fonction de votre budget. Nous espérons juste que ces quelques chiffres et notre regard sur la chose auront contribué à faciliter votre prise de décision.

N’hésitez pas non plus à consulter nos autres pages sur les questions de forfaits et de pourcentages, et sur les modes de calculs des remboursements. Bonne lecture, et bon choix dans votre mutuelle.

La meilleure manière de connaître votre budget : demander des devis

Nous essayons de toujours vous aider du mieux possible dans l’estimation de votre budget. Mais il est important que vous vous rappeliez que chaque cas est unique : la seule manière de connaître exactement ce que vous coûtera votre mutuelle, c’est de demander un devis.
C’est pourquoi nous vous proposons de passer par notre générateur de devis. C’est entièrement gratuit, sans engagement et ça ne dure que 5 minutes. Cela vous permettra d’obtenir 3 devis complètement personnalisés. Bref c’est parfait pour connaître précisément votre futur budget mutuelle. Alors pourquoi ne pas essayer ?