Soins dentaires : quelle mutuelle choisir ?

Dans une complémentaire santé, la partie la plus sensible et sans doute la plus compliquée à déchiffrer reste le poste « soins dentaires ». Entre les soins à proprement parler, les consultations, l’orthodontie et les prothèses, sans même parler des implants, tout se mélange très vite. D’autant que certaines prises en charge sont exprimées en pourcentage quand d’autres le sont en forfait. Comment faire le tri dans tout cela ?

C’est ce que nous nous proposons de faire ici, en séparant bien chaque partie et en exécutant quelques calculs, au final pas si savant que cela. Car avant tout, bien plus que des résultats et des chiffres, ce que nous souhaitons, c’est vous proposer des méthodes de calcul que vous pourrez allègrement répéter à chaque fois que vous serez confrontés à une feuille de garanties proposée par un assureur. Donc, comme nous l’avons fait pour l’audition et l’optique, attelons-nous aux remboursements de soins dentaires chez les mutuelles.

Je compare les mutuelles

Que prend en charge la sécurité sociale ?

soins dentairesMais avant de confronter les différents assureurs sélectionnés, commençons par le début et évaluons les remboursements de l’assurance santé, point de départ de tous nos calculs à venir, et point de départ des remboursements. En préambule, sachez déjà que lorsqu’un assureur s’exprime en pourcentage, il intègre dans son pourcentage, le remboursement de l’assurance maladie. Lorsqu’il s’exprime en forfait, le forfait se compte en plus du remboursement déjà effectué par la sécurité sociale.

Les consultations

Les consultations chez les divers spécialistes des soins dentaires sont prises en charge par l’assurance maladie. Qu’il s’agisse d’un chirurgien dentiste ou d’un stomatologiste. Mais attention, les prises en charge se basent sur le tarif conventionné, qui est de 23 € pour un chirurgien dentiste, et de 28 € pour un stomatologiste en secteur 1. Les stomatologistes de secteur 2 pratiquent des prix libres. Et il peut arriver que les uns ou les autres pratiquent également le dépassement d’honoraires. Dans tous les cas, le taux de remboursement est de 70 %. Le remboursement de la sécurité sociale pour un chirurgien dentiste est donc de 16,10 €, et celui pour un stomatologiste de secteur 1 de 18,60 €. Pour le secteur libre, la base est de 23 € également.

Les soins dentaires

Les soins dentaires à proprement parler sont pris en charge également à hauteur de 70 % de la base de remboursement du tarif conventionnel de la sécurité sociale. En voici la liste, avec le montant du tarif conventionnel et de la prise en charge finale :

  • Détartrage : tarif conventionnel : 28,92 €, montant pris en charge : 20,24 € ;
  • Traitement d’une carie une face : 16,87 € : 11,80 € ;
  • Traitement d’une carie deux faces : 28,92 € : 20,24 € ;
  • Traitement d’une carie trois faces et plus : 40,97 € : 28,67 € ;
  • Dévitalisation d’une incisive ou d’une canine : 33,74 € : 23,61 € ;
  • Dévitalisation d’une prémolaire : 48,20 € : 33,74 € ;
  • Dévitalisation d’une molaire : 81,94 € : 57,35 € ;
  • Extraction d’une dent de lait : 16,72 € : 11,70 € ;
  • Extraction d’une dent permanente : 33,44 € : 23,40 €.

Notez que les tarifs pris en charge ne tiennent pas compte de la participation forfaitaire de 1 €. En effet, celle-ci n’intervient pas pour les soins portés par un chirurgien dentiste. Pour les enfants de moins de 13 ans, les tarifs des opérations ci-dessus diffèrent légèrement, mais le principe de remboursement est exactement le même.

Je compare les mutuelles

Les prothèses dentaires

Sachez tout d’abord que les tarifs des prothèses dentaires sont libres. Comprenez donc par là que la base de remboursement est largement inférieure aux tarifs pratiqués en réalité. Encore une fois, l’assurance maladie prend en charge 70 % de cette base de remboursement. Voici donc les actes considérés et remboursés par l’assurance maladie, avec leur base de remboursement et la somme réellement prise en charge :

  • Couronne : BR : 107,50 €, montant réel pris en charge : 75,25 € ;
  • Inlay-Core : 122,55 € : 85,78 € ;
  • Inlay-Core à clavette : 144,05 € : 100,83 € ;
  • Appareil dentaire (pour 1 à 3 dents) : 64,50 € : 45,15 € ;
  • Appareil dentaire complet : 182,50 € : 127,75 € ;
  • Bridge de trois éléments : 279,50 € : 195,65 €.

Sur ce point, la mutuelle a donc un rôle prépondérant à jouer en matière de remboursement, étant donné la faible prise en charge de l’assurance maladie par rapport aux coûts réels auxquels l’assuré doit faire face. C’est d’ailleurs essentiellement sur ce point que peuvent se faire les différences entre les assureurs.

L’orthodontie

Il existe ici une subtilité supplémentaire. En effet, les traitements d’orthodontie ne sont pris en charge que sous deux conditions. Ils doivent soins dentairesimpérativement recevoir l’accord de l’assurance maladie et être débutés avant le 16ème anniversaire. Il existe malgré tout quelques possibilités de dépasser l’âge de 16 ans pour voir ces soins pris en charge. Mais la chose s’étudie au cas par cas. Autre point de détail ; ces soins doivent obligatoirement débuter dans les 6 mois suivant l’accord sous peine de caducité de l’accord et donc, de non prise en charge.

Mais là encore, les tarifs sont libres, et la base de remboursement de la sécurité sociale est très inférieure aux frais réels. Notons toutefois que les actes inférieurs à 120 € sont pris en charge à un taux de 70 %. Les actes supérieurs à 120 € sont, quant à eux, pris en charge à 100 %. Ces actes sont les suivants :

  • Traitement par semestre, avec un maximum de six semestres : BR à 193,50 € à 100 % ;
  • Séance de surveillance (limitée à 2 par semestre) : BR à 10,75 € à 70 %, soit 7,53 € ;
  • 1ère année de contention : BR à 161,25 € à 100 % ;
  • 2ème année de contention : BR à 107,50 € à 70 %, soit 75,25 €.

Maintenant que nous connaissons tous les tarifs et le montant exact des prises en charge par l’assurance maladie, il ne nous reste plus qu’à comparer les remboursements des complémentaires santé sur les soins dentaires dans leur ensemble.

La prise en charge des soins dentaires par les mutuelles santé

Nous passerons très rapidement sur les deux premiers cas, les consultations et les soins dentaires classiques. En effet, il est rare à ce niveau que les assureurs ne prennent pas en charge l’intégralité du ticket modérateur, sauf très fort dépassement d’honoraire. Toutefois, voici les barèmes appliqués par les différents assureurs que nous avons sélectionnés sur ce site. A toutes fins utiles, rappelons que lors de toutes les simulations que nous avons effectué ici, nous sommes restés sur les mêmes bases de contrat intermédiaire pour toutes les mutuelles et compagnies d’assurance. Les données que nous posons ici sont sorties de niveaux de garanties sensiblement équivalents, dans le but évident de pourvoir comparer les différents assureurs poste par poste.

Les consultations

soins dentairesSi Allianz ne nous délivre pas le détail de la prise en charge des consultations chez les spécialistes des soins dentaires, on peut malgré tout se douter qu’elles entrent dans le tarif plus généraliste des consultations, qui sont prises en charge à 170 % pour peu que le praticien en question ait adhéré au contrat d’accès aux soins. Chez axa, on précise que celles-ci sont prises en charge à 150 %. Chez Gan, au niveau de garanties choisi pour nos études, la prise en charge est de 200 % pour tous médecins spécialistes et généralistes.

La GMF note les consultations également dans les soins courants et les prend en charge à 170 %. Groupama ne fait même pas de distinction entre les médecins conventionnés ou non et les remboursent tous à concurrence de 150 %. La MAAF, quant à elle varie entre 120 % au niveau 3 et 170 % au niveau 4. On comprend l’écart de cotisation entre le  niveau 3 et le niveau 4. LA MACIF est carrément à 225 % ! La MAIF se limite à 100 % et conserve sa philosophie « responsable », en phase avec l’assurance maladie. Enfin, la MATMUT, elle prend en charge toutes les consultations de spécialistes chez les adultes à 150 %. Ce qui nous donne en résumé, le classement suivant :

  • MACIF : 225 %
  • Gan : 200 %
  • Allianz : 170 %
  • MAAF : 170 %
  • GMF : 170 %
  • Axa : 150 %
  • Groupama : 150 %
  • MATMUT : 150 %
  • MAIF : 100 %

Les soins dentaires

Concernant les soins dentaires, on note sensiblement les mêmes choses. Voici simplement le résumé des prises en charge.

  • Axa : 150 % ;
  • GMF : 125 % ;
  • Allianz : 100 % ;
  • GAN : 100 % ;
  • Groupama : 100 % ;
  • MAAF : 100 % ;
  • MACIF : 100 % ;
  • MAIF : 100 % ;
  • MATMUT : 100 %

Il est tout à fait normal que les remboursements sur les soins dentaires n’excèdent que très rarement les 100 %, puisque ces tarifs sont conventionnés. C’est sur les deux points suivants que les écarts peuvent réellement se faire. Quid de la prise en charge des tarifs libres ?

Je compare les mutuelles

Les prothèses dentaires

Dans cette partie, il nous sera impossible de reprendre toutes les prothèses et d’en calculer le prix. D’abord, parce que ce prix est librement fixé par les praticiens, même s’il est limité aujourd’hui à 550 € pour les couronnes par exemple. Mais surtout parce que notre but n’est pas de calculer chaque cas, mais plutôt de délivrer un modèle permettant à chacun par la suite de faire son propre arbitrage entre le prix de la prothèse, le montant remboursé par la mutuelle suivant le niveau de garantie et le prix de la cotisation. Nous allons donc prendre un exemple commun, celui d’une couronne, dont les montants de remboursement sont donnés par toutes les garanties que nous avons pu traiter, et lui fixer un prix moyen constaté en France. Ensuite, vous pourrez extrapoler sur toutes les autres prothèses quand vous recevrez le devis de votre chirurgien dentiste.soins dentaires

Il faut dire qu’avant la mise en œuvre de la dernière réforme, le prix d’une couronne pouvait aller de 400 à 900 €, poussant même certains patients à choisir leurs interventions à l’étranger. Pour faciliter les choses, nous prendrons donc le plafond désormais imposé par le ministère de la santé, c’est-à-dire 550 €, et l’appliquer à nos assureurs ici présents.

Rappelons que la base de remboursement d’une couronne est de 107,50 €, et que le taux de remboursement est de 70 %. La valeur de la prise en charge par l’assurance sociale est donc de 75,25 €. Ce qui signifie qu’il reste à charge du patient 474,25 € avant l’intervention de la mutuelle santé. Rappelons également que lorsqu’une complémentaire santé s’exprime en pourcentages, elle inclut les 70 % de l’assurance maladie. Voyons donc ce que cela donne pour nos complémentaires santé, toujours sur les mêmes niveaux de garantie.

 

Chez Allianz, la prise en charge grimpe d’année en année de 100 % à 150 % pour l’année 3 et les suivantes. Dans le meilleur des cas, le reste à charge sur une couronne à 550 € sera donc de 550 € – (150 % de 107,5 €) = 388,75 €. L’information reste à coupler avec le plafond de remboursement des prothèses par année de contrat. Ici, il est de 800 €.

 

Je compare les mutuelles

 

En résumé, voici un petit classement suite aux résultats de notre exercice.soins dentaires

  • MAIF : Reste à charge de 0 € ;
  • Axa : 42,50 € ;
  • GAN : 124,75 € ;
  • Groupama : 142,50 € ;
  • MAAF : 142,50 € ;
  • MATMUT : 192,50 € ;
  • MACIF : 242,50 € ;
  • GMF : 281,25 € ;
  • Allianz : 388,75 €.

 

L’orthodontie

Dernier point, et non des moindres, l’orthodontie. Sachant que le prix moyen d’un semestre d’orthodontie varie entre 450 € et 2 000 €, en fonction de la complexité de l’appareil et du choix des bagues métalliques ou céramiques, nous avons décidé d’opter pour un coût semestriel moyen de 1 200 €. C’est un coût que vous risquez de rencontrer assez souvent et en plus, pour nos calculs, il a l’avantage d’être rond. Encore une fois, le but de ces calculs n’est pas de répertorier tous les cas de figure, mais plutôt de comprendre comment fonctionnent les mutuelles et de déterminer un point de comparaison entre elles. Nous l’avons noté plus haut, les semestres de soins en orthodontie sont remboursés à 100 % sur la base de 193,50 €. Pour faire plus simple, nous partirons sur le chiffre de 387 €, qui représente donc une année complète.

Difficile de savoir exactement ce qu’il en est chez Allianz dans sa garantie Classic. En même temps, on le comprend puisque cette garantie est à destination des adultes. Mais, dans nos recherches de devis pour une mutuelle familiale, il nous a été impossible d’obtenir des garanties spécifiques aux enfants. Nous n’aurons donc pas d’indication sur l’orthodontie.

Je compare les mutuelles

Au final, voici encore un nouveau petit classement, dans lequel la MAIF tire encore très bien son épingle du jeu.

  • MAIF : Reste à charge de 0 € ;
  • MACIF : 13 € ;
  • Groupama : 39 € ;
  • GAN : 39 € ;
  • Axa : 213 € ;
  • MAAF : 213 € ;
  • GMF : 426 € ;
  • MATMUT : 513 € ;
  • Allianz : ???

 

Conclusion

Nous espérons que ces calculs divers et variés vous permettront dorénavant de voir plus clair dans vos remboursements de soins dentaires. De cette façon, peut-être serez-vous à même de choisir votre mutuelle en toute connaissance de cause, et ce, malgré le flou artistique savamment entretenu par les différentes compagnies et mutuelles. Bonne lecture, et bonnes recherches.

 

La meilleure manière de connaître votre budget mutuelle: demander des devis

Nous essayons de toujours vous aider du mieux possible dans l’estimation de votre budget. Mais il est important que vous vous rappeliez que vos besoins en matière de santé sont uniques : la seule manière de connaître exactement votre budget, c’est de demander un devis.
C’est pourquoi nous vous proposons de passer par notre générateur de devis. C’est entièrement gratuit et sans engagement. Ça ne dure que 5 minutes et vous obtenez trois devis de mutuelles ou d’assurance santé. Bref, c’est parfait pour trouver la mutuelle qui vous conviendra le mieux au meilleur prix. Alors pourquoi ne pas essayer ?